Fuller, Jerry | l'Encyclopédie Canadienne

article

Fuller, Jerry

Jerry (Lynn) Fuller. Batteur (Calgary, 5 avril 1939 - Toronto, 13 juillet 2002). Son père, (James) Jerry Fuller, saxophoniste, clarinettiste, arrangeur (Banff, Alberta, 17 juillet 1911), emménage la famille, en 1944, à Vancouver où il dirige l'orchestre de la boîte The Cave jusqu'en 1947.

Fuller, Jerry

Jerry (Lynn) Fuller. Batteur (Calgary, 5 avril 1939 - Toronto, 13 juillet 2002). Son père, (James) Jerry Fuller, saxophoniste, clarinettiste, arrangeur (Banff, Alberta, 17 juillet 1911), emménage la famille, en 1944, à Vancouver où il dirige l'orchestre de la boîte The Cave jusqu'en 1947. Plus tard, il devient arrangeur pour Ricky Hyslop, George Calangis et d'autres chefs d'orchestre de la SRC. Jerry Fuller fils joue de la batterie durant son enfance à Calgary et étudie à Vancouver avec Jim Blackley (1957-1958). Il fréquente le Westlake College of Modern Music à Los Angeles (1958-1959), puis travaille dans des cabarets de jazz à Vancouver (dont The Cellar) et avec les orchestres de Ralph Grierson et de Paul Perry à des hôtels de villégiature dans l'Ouest du Canada.

Après avoir joué à Montréal avec Maury Kaye (1962-1963), Fuller se fixe à Toronto où il travaille dans des formations de bar, des orchestres d'hôtel, des ensembles de jazz et des orchestres de studio. Membre du Boss Brass (1969-1972) et par intermittence après 1985, il joue dans les formations de jazz d'Art Ayre, Ed Bickert, Ron Collier, Jim Galloway, Sonny Greenwich, Doug Hamilton (Brass Connection), Moe Koffman, Lorne Lofsky, Kirk MacDonald et autres. Comme sideman dans les cabarets locaux (Bourbon Street, East 85th, etc.), il accompagne plus de 50 jazzmen américains réputés, dont Pepper Adams, Ruby Braff, Al Cohn, Paul Desmond, Lee Konitz, Red Rodney et Zoot Sims. En 1991, il forme son propre quatuor avec MacDonald (saxophone ténor), Phil Dwyer (ténor et saxophones, piano) et Neil Swainson (contrebasse). Fuller continue d'accompagner divers musiciens jusqu'en 2002, principalement à Toronto, mais aussi à l'occasion à Montréal, et à Victoria en 2000. Il participe à l'hommage rendu à Duke Ellington en 1999 à la radio de la SRC.

Fuller joue de la batterie sur l'enregistrement de 1967 Duke Ellington : North of the Border (CMC ACDM 1425). Il enregistre aussi avec Collier, Bickert, le Boss Brass, Desmond (voir DISCOGRAPHIE de Bickert), Koffman, MacDonald (The Revellers, 1990, Unity 121), Swainson, Peter Appleyard, Jon Ballantyne, George Shearing (voir DISCOGRAPHIE de Swainson), Don (D.T.) Thompson, Don (W.) Thompson et autres, et accompagne Oscar Peterson au concert, à la télévision et sur disque (incluant An Oscar Peterson Christmas, 1995, Telarc). Dans les années 1990, il enregistre The Atlantic Sessions (Koch International) à Halifax avec MacDonald, Spectrum (Justin Time) avec Chris Mitchell à Montréal, Burnin' The House Down (Barbarian) à Victoria avec quelques sessions à Toronto. Mark Miller décrit le style de Fuller de « déferlant et parfois brutal » (The Miller Companion to Jazz in Canada).

Bibliographie

Mark MILLER, « Jerry Fuller is working well in the shadows », Globe and Mail (Toronto, 7 mars 1981).

Greg SUTHERLAND, « Jerry Fuller : a rhythm section wonder », Jazz Report, II (déc. 1988-janv. 1989).

Val CLERY, « Heart of jazz scene beats in drummer », Toronto Star (21 mars 1989).

Mark MILLER, The Miller Companion to Jazz in Canada (Toronto 2001).

Len DOBBIN, « Remembering Jerry Fuller », site Web : www.montreal.com.

Canadian Jazz Discography.

Lecture supplémentaire

Aider L'Encyclopédie canadienne

L'Encyclopédie canadienne est un projet de Historica Canada, un organisme de bienfaisance non partisane, qui se consacre à mieux faire connaître aux Canadiens leur pays. Nous produisons également les Minutes du patrimoine et d'autres programmes. Si vous croyez que tous les Canadiens devraient avoir accès à de l'information exacte, impartiale et des mises à jour régulières sur l'histoire et la culture du Canada dans les deux langues officielles, veuillez envisager de faire un don dès aujourd'hui. Tous les dons de plus de 3 $ recevront un reçu d’impôt.

A propos