Naviguer "Diverses communautés"

Article

Dorset, culture

La culture Dorset (500 av. J.-C. -- 1500 apr. J.-C.) s'étendait, selon les archéologues, à la plupart des régions côtières du Canada arctique. Les peuples Dorsets descendaient des Paléoeskimos de la culture pré-Dorset.

Article

Thulé, culture de

La culture de Thulé (1000 à 1600 ans apr. J.-C.) représente l'expansion des Esquimaux de l'Alaska dans l'Arctique canadien vers l'an 1000 de notre ère et le déplacement graduel des paléo-Esquimaux de Dorset qui occupaient jusqu'alors cette région.

Article

​Culture queer

Contrairement aux communautés lesbiennes, gaies, bisexuelles et transgenres (LGBT) canadiennes qui ont toujours fait partie du discours artistique, il faut attendre les années 1960 et 1970 pour que leurs sexualités alternatives soient ouvertement représentées de telle façon qu’elles s’opposent directement aux courants de pensée dominants.

Article

Ukrainian Shumka Dancers

Chester Kuc assume la direction artistique du groupe dès sa fondation en 1959. Il est remplacé en 1969 par Orest Semchuk (1969-1982), à qui succède John Pichlyk (1982-1997). Au fil des années, la troupe des Ukrainian Shumka Dancers a vu défiler dans ses rangs plus de 300 danseurs.

Article

Danse du soleil

La danse du soleil est une cérémonie culturelle célébrée chaque année par les Autochtones des Plaines en l’honneur du soleil, où les participants démontrent leur bravoure en surmontant la douleur.

Article

Danses de pow-wow

​Les danses qui accompagnent les pow-wow se veulent un hommage spectaculaire à la spiritualité, à l’histoire et à la culture autochtones.

Article

Langue ukrainienne, publications de

Les premières publications en ukrainien paraissent d'abord dans les années 1890 avec la première grande vague d'immigrants UKRAINIENS au Canada. Le premier récit est rédigé en 1897 par Nestor Dmytriw alors qu'il visite Calgary, et le premier poème est écrit en 1898 par Ivan Zbura, près d'Edmonton.

Article

Village historique de Kings Landing

Situé à 37 km à l'ouest de Fredericton au Nouveau-Brunswick, le Village historique de Kings Landing est un lieu de reconstitution historique. Il a été aménagé à la fin des années 1960 afin de sauver de nombreux bâtiments historiques de la vallée du fleuve Saint-Jean menacés de destruction par l’inondation provoquée par l’ouverture du barrage de Mactaquac. Plus de 70 bâtiments restaurés ou reconstruits et d'autres installations sont regroupés à Kings Landing afin de reconstituer la vie d’un village du Nouveau-Brunswick des 19e et 20e siècles.

Article

Musique de pow wow

Lors des pow‑wow, la musique constitue un élément central, l’ensemble des activités s’articulant autour des battements des tambours et des voix des chanteurs.

Article

Musique des Métis

La musique Métis reflète leurs origines mixtes et constitue par conséquent un amalgame de styles musicaux, de langages et d'éléments socioculturels.

Article

Fête des morts

Les HURONS célébraient la fête des morts chaque fois qu'un grand village changeait d'emplacement, soit tous les 10 à 15 ans.

Article

Tribu des Uchucklesaht

La tribu des Uchucklesaht est une nation nuu-chah-nulth de l’ouest de la baie Barkley, sur la côte ouest de l’île de Vancouver. Selon les registres de la tribu, celle-ci compterait 299 citoyens uchucklesaht, dont trois seulement vivent dans le village de Hilthatis.

Article

Société des faux-visages

La guérison, soit le rétablissement du mieux-être dans la communauté et de la santé chez l'individu, était au coeur de la pratique religieuse des autochtones. La Société des faux-visages était la mieux connue de plusieurs sociétés analogues parmi les IROQUOIS du bassin inférieur des Grands Lacs.

Article

Musique des Doukhobors

Doukhobors. Adhérents d'une secte chrétienne fondamentaliste d'origine russe. Les principes d'une foi simple tinrent les doukhobors à l'écart de ce qu'ils considéraient être l'idolâtrie, la richesse et la corruption de l'Église orthodoxe russe.

Article

Histoire des pow-wow

Bien que l’origine exacte du pow-wow demeure inconnue, ces célébrations sont adoptées et adaptées par diverses communautés autochtones en Amérique du Nord tout au long du XXe siècle.