Naviguer "Communautés et sociologie"

Afficher 61-80 de 646 résultats
Article

Canada-Est

En 1841, la Grande-Bretagne a uni les colonies du Haut et du Bas-Canada en une seule province, la Province du Canada, en réponse aux rébellions violentes de 1837-1838. C’est le rapport Durham (1839) qui a énoncé les lignes directrices pour la création de la nouvelle colonie avec l’Acte d’Union en 1840. La Province du Canada était composée du Canada-Ouest (anciennement le Haut-Canada) et du Canada-Est (anciennement le Bas-Canada). Les deux régions ont été gouvernées conjointement jusqu’à la Confédération en 1867. Le Canada-Ouest est alors devenu l’Ontario et le Canada-Est, le Québec.

Article

Canada-Ouest

En1841, la Grande‑Bretagne réunit les colonies du Haut‑Canada et du Bas‑Canada pour former la Province du Canada. Cette décision est prise en réponse aux violentes rébellions de1837‑1838. Le rapport Durham de1839 formule un certain nombre de recommandations en vue de créer une nouvelle colonie qui sera effectivement mise en place, en1840, dans le cadre de l’Acte d’Union. La Province du Canada est composée du Canada‑Ouest (anciennement le Haut‑Canada) et du Canada‑Est (anciennement le Bas‑Canada). Jusqu’en1867, date de naissance de la Confédération qui verra le Canada‑Ouest devenir l’Ontario et le Canada‑Est le Québec, les deux régions sont gouvernées conjointement.

Article

Canadian Parents for French

Canadian Parents for French (CPF) est une association nationale de parents qui a pour but d’accroître les possibilités d’étudier le français langue seconde (FLS) pour les jeunes Canadiens. Fonctionnant avant tout grâce au travail bénévole de parents, elle est, depuis les années 1970, la principale organisation consacrée à l’expansion des programmes d’immersion en français et à l’amélioration des programmes d’apprentissages du FLS au Canada.

Article

Canadiens anglais (Canadiens d'origine anglaise ou britannique)

Les Anglais sont parmi les premiers Européens à atteindre les côtes du Canada. Avec les Français, ils sont l’un des deux peuples fondateurs de la Confédération canadienne. L’expression « Canadiens anglais » renvoi à la fois aux immigrants en provenance d’Angleterre et aux loyalistes qui se sont exilés après la Révolution américaine ainsi que leurs descendants. Selon le recensement de la population de 2016, un peu plus de 18 % de la population canadienne se considère d’origine anglaise.

Article

Canadiens d’origine estonienne

L’Estonie est une république du nord de l’Europe située dans la région de la mer Baltique. Elle est bordée par la Finlande, la Suède, la Lettonie et la Fédération de Russie. La première colonie estonienne du Canada s’établit en 1899 près du lac Sylvan, dans le centre de l’Alberta. Le recensement de 2016 fait état de 24 530 personnes d’origine estonienne au Canada (6155 de réponses uniques et 18 375 de réponses multiples).

Article

Canadiens d'origine finnoise

Entre 1835 et 1865, plusieurs centaines d’immigrants de Finlande s’établissent en Alaska (qui fait alors partie de la Russie). Un grand nombre d’entre eux descendent la côte jusqu’en Colombie-Britannique (voir Sointula). Quelques-uns des premiers immigrants finnois d’Ontario travaillent à la construction du premier canal Welland, terminé en 1829. Le recensement de 2016 dénombre 143 640 habitants d’origine finlandaise au Canada (25 875 réponses uniques et 117 765 réponses multiples).

Article

Canadiens d’origine turque

La Turquie contemporaine s’étend de l’Europe du Sud-Est jusqu’en Asie centrale. Le pays chevauche une partie de la Thrace, dans la région des Balkans, et l’Anatolie, qui constitue la plus grande partie de son territoire. Ces deux régions sont séparées par le détroit du Bosphore, la mer de Marmara et le détroit des Dardanelles, lesquels relient la mer Noire à la Méditerranée. Lors du recensement de 2016, 63 955 personnes ont déclaré avoir une ascendance turque (29 885 réponses uniques et 34 065 réponses multiples).

Article

Canadiens de l'Asie du Sud

Les Asiatiques du Sud (ou Sud-Asiatiques) peuvent faire remonter leur ascendance à l’Asie du Sud, qui inclut l’Inde, le Pakistan, le Bangladesh et le Sri Lanka. La majorité des Canadiens de l’Asie du Sud sont des immigrants ou des descendants d’immigrants de ces pays, originaires de communautés sud-asiatiques qui se sont établies à l’époque du colonialisme britannique, en Afrique de l’Est et du Sud, au Guyana, à Trinité-et-Tobago, aux îles Fidji et à l’île Maurice. D’autres viennent de Grande-Bretagne, des États-Unis et d’Europe. Lors du recensement de 2016, 1 963 330 Canadiens déclarent avoir des origines sud-asiatiques (1 603 000 réponses simples et 360 330 réponses multiples).

Article

Canadiens hollandais (Hollando-Canadiens ou Canadiens d'origine néerlandaise)

Dès le début du 17e siècle, les Hollandais mènent des activités de traite sur le fleuve Hudson. En 1614, ils établissent des postes à Manhattan et à Fort Orange (Albany). Toutefois, ce n’est qu’après la Révolution américaine (1775-1783) que débute l’immigration hollandaise en Amérique du Nord britannique. Établis depuis de nombreuses années dans les Treize colonies, les Hollandais d’ascendance américaine se sont facilement intégrés à la société canadienne. Par la suite, le Canada a connu trois vagues d’immigration en provenance des Pays-Bas, dont la plus importante survient après la Deuxième Guerre mondiale.

Article

Canadiens philippins (Philippino-canadiens)

L’immigration en provenance des Philippines est récente; elle remonte aux années 1970. Selon le recensement de 2016, 837 130 personnes ont déclaré avoir des origines philippines. Les Canadiens philippins constituent ainsi le groupe d’immigrants de l’Asie du Sud-Est le plus important. Les Philippines occupent également le premier rang des pays de naissance des personnes qui ont immigré au Canada de 2006 à 2016. Les Canadiens philippins sont très engagés dans la vie culturelle, sociale et politique du Canada. Dans le domaine des arts et de la culture, on connaît la chanteuse Joey Albert, le bédéiste J. Torres et le metteur en scène C. E. Gatchalian. En politique, Conrad Santos a été le premier Canadien d’origine philippine élu à une assemblée législative au Canada; c’était en 1981 au Manitoba. En 1988, le Dr Rey D. Pagtakhan est devenu le premier à siéger à la Chambre des communes et Tobias Enverga, le premier sénateur, nommé en 2012.

Article

Catastrophe ferroviaire de Lac-Mégantic

Tôt dans la journée du 6 juillet 2013, un train à la dérive transportant 72 citernes remplies de pétrole brut déraille près du centre-ville de Lac-Mégantic, au Québec, causant ainsi l’explosion des citernes et l’inflammation du pétrole. L’événement cause la mort de 47 personnes et la destruction de plusieurs bâtiments et infrastructures du centre-ville. Quatrième catastrophe ferroviaire de l’histoire du Canada en termes de morts causées, le déraillement entraîne des changements dans les règles de sécurité liées au transport ferroviaire et mène à des poursuites judiciaires contre l’entreprise et les employés impliqués dans l’accident. Plusieurs années après le déraillement, la reconstruction se poursuit et bien des résidents de la ville demeurent en proie au stress post-traumatique.

Article

Catholicisme au Canada

Le mot grec katholikos veut dire « général » ou « universel ». Il se réfère plus couramment au christianisme qui est en communion avec le pape et l’Église de Rome, c’est-à-dire aux croyances et aux pratiques de l’Église catholique. Le mouvement œcuménique moderne désigne généralement tous les chrétiens partageant le catholicisme de l’Église, dérivé du guide universel et du règne du Christ. Lors de l’Enquête nationale auprès des ménages de 2011, 12 810 705 Canadiens ont rapporté qu’ils s’identifiaient en tant que catholiques.

Article

Célébration du patrimoine asiatique au Canada

​Une grande partie de la population canadienne considère, à juste titre, la diversité de ses membres comme une source de fierté et comme un atout. En fait, plus d’un cinquième de la population canadienne est né à l’étranger. Ce pourcentage d’immigrants est le plus important de tous les grands pays industrialisés du G7. Ces dernières années, les nouveaux arrivants au pays étaient majoritairement originaires d’Asie, y compris le Moyen‑Orient. Depuis les années 1990, la population canadienne qui, dans le passé, se tournait en priorité vers l’Europe lorsqu’elle s’intéressait aux événements à l’étranger, se considère désormais, elle‑même, sous un angle différent et envisage le monde d’un autre œil. Comme l’a dit l’ancien premier ministre Jean Chrétien : « Le Pacifique rétrécit, alors que l’Atlantique s’élargit! »