Naviguer "Histoire"

Afficher 721-740 de 775 résultats
Extrait

Veufs et veuves de l’explosion d’Halifax

L’explosion d’Halifax, en 1917, est caractérisée par le nombre élevé de victimes, non seulement parmi les hommes, mais également les femmes et les enfants. La mort d’autant de pourvoyeurs ou de leur épouse est une perte tragique pour plusieurs familles, en plus de poser un véritable défi à ceux responsables de fournir du soutien aux survivants.

Article

Vie des Colons

De nouvelles régions du Canada s'ouvrant une à une à la colonisation européenne, il incombe donc aux colons ou pionniers la pénible tâche de bâtir des maisons et de créer des communautés. Toute leur vie est réglée par la nécessité de pourvoir aux besoins immédiats de leur existence dans un environnement nordique et sauvage : nourriture, abri, vêtements et combustible. La vie de pionnier fait partie intégrante de la vie de famille et offre une stabilité sociale à l’établissement d’une plus grande population à travers le pays.

Article

Vieux Dunvegan

Archibald Norman McLeod construit le premier poste de la Compagnie du Nord-Ouest afin de faire le commerce des CASTORS avec les autres autochtones qui vivaient en amont de la rivière de la Paix. Il nomme le poste Dunvegan, du nom du château McLeod sur l'île de Skye.

Article

Ville fermée

La ville fermée constitue un type d'établissement important au Canada en matière de création du capital, d'industrialisation, de développement urbain et de mouvement syndical.

Article

Ville-Marie

Ville-Marie est une colonie catholique utopiste fondée le 17 mai 1642 à l'île de Montréal par la Société Notre-Dame de Montréal sous la gouverne de Maisonneuve afin de christianiser les Amérindiens.

Article

Voiliers

À l'époque de la voile au Canada (1800-1875), on y construit au-delà de 4000 navires jaugeant plus de 500 t chacun. En 1878, les bateaux enregistrés sous pavillon canadien sont au nombre de 7 196 et totalisent 1 333 015 t, plaçant ainsi le Canada au quatrième rang mondial pour le tonnage maritime.

Article

Voyageur

Les voyageurs étaient des entrepreneurs indépendants, des employés ou des associés secondaires de compagnies qui faisaient la traite des fourrures. Ils étaient munis d’un permis les autorisant à transporter des marchandises aux postes de traite et n’avaient généralement pas le droit de s’adonner eux-mêmes à la traite. Cette activité commerciale a évolué au cours des années, comme les groupes d’hommes qui l’ont pratiquée. Au 17e siècle, les voyageurs étaient souvent des coureurs des bois ‒ des commerçants sans permis chargés de livrer aux peuples autochtones les articles de troc de leurs fournisseurs. La mise en place du régime des permis de traite en 1681 a créé une distinction entre les voyageurs et les coureurs des bois, désormais considérés en quelque sorte comme des hors-la-loi. Aujourd’hui, les deux appellations évoquent l’image romantique d’hommes voyageant en canot à travers le continent pour trouver des fourrures. Leur vie était faite d’aventure périlleuse, de travail éreintant et de joyeuse camaraderie.

Article

Wampum

Les wampums sont des perles tubulaires mauves et blanches faites à partir de coquillages. Ils sont principalement utilisés par les Autochtones des forêts de l’Est à des fins ornementales, cérémonielles, diplomatiques et commerciales. Les ceintures wampums sont utilisées pour représenter les ententes conclues entre des peuples. (Voir aussi Chaîne d’alliance; Traités autochtones au Canada.)

Article

Wendake (Huronie)

Wendake est une colonie des Hurons-Wendats remontant au 17e siècle et connue sous divers noms, dont « Huronie », « le pays des Hurons » et « le village huron ». De nos jours, Wendake fait référence à une réserve urbaine de la nation huronne-wendate près de Québec.

Article

White Pass & Yukon Route

Le chemin de fer White Pass & Yukon Route a été construit pour répondre à la demande de transport vers les champs aurifères du bassin du fleuve Yukon pendant la ruée vers l’or du Klondike. Achevé en 1900, il est un exploit d’ingénierie et l’une des voies ferrées les plus escarpées d’Amérique du Nord. Il s’étend sur plus de 177 km, de Skagway, en Alaska, à Whitehorse, au Yukon. Aujourd’hui, des excursions ferroviaires touristiques se déroulent sur une partie de la voie d’origine.