Naviguer "Guerres"

Afficher 161-180 de 207 résultats
Article

Loi du Service Militaire

La Loi du Service Militaire de 1917 était une loi controversée autorisant la conscription d’hommes canadiens durant les dernières années de la Première Guerre mondiale. Bien que politiquement explosive, la Loi du Service Militaire s’est avérée d’une utilité contestable sur le plan militaire: alors que seulement 24 132 conscrits se rendent jusqu’aux champs de bataille du front de l’Ouest pendant la guerre, plus de 400 000 volontaires y parviennent de leur plein gré.

Article

Loi sur les mesures de guerre

La Loi sur les mesures de guerre est une loi fédérale adoptée par le Parlement le 22 août 1914, après le début de la Première Guerre mondiale. Elle confère au gouvernement canadien des compétences étendues pour le maintien de la sécurité et de l’ordre en temps de guerre, d’invasion ou d’insurrection. Pendant les deux guerres mondiales, la Loi suscite la controverse lorsqu’elle est utilisée pour suspendre les libertés civiles des personnes au Canada considérées comme « sujets d’un pays ennemi », ce qui mène à une arrestation de masse et à des incarcérations sans accusations ni procès. La Loi sur les mesures de guerre est également mise en application au Québec, lors de la Crise d’octobre de 1970. Cette loi a été abrogée et remplacée en 1988 par la Loi sur les mesures d’urgence, dont les pouvoirs sont plus limités.

Article

Maison des Canadiens

« Plus de 100 hommes du Queen’s Own Rifles sont tombés au combat ou ont été blessés, pas très loin de cette maison, dans les premières minutes après leur débarquement sur la plage. »

Article

Marine marchande du Canada

Une marine marchande est une flotte de vaisseaux commerciaux qui transportent des troupes et du ravitaillement en temps de guerre. Au cours de son histoire, la marine marchande du Canada a connu des hauts et des bas. Très prospère à la fin du 19e siècle, elle disparaît quelques années plus tard ; relancée en tant qu’élément stratégique des Alliés pendant le Deuxième Guerre mondiale, elle est à nouveau complètement abandonnée au milieu du 20e siècle. Le moins que l’on puisse dire est qu’elle n’a pas été bien traitée.

Article

Meet the Navy

Meet the Navy incluait des sketches satiriques, des numéros de danse et de nombreuses chansons : « In Your Little Chapeau », « Rockettes and the Wrens », « Brothers-in-Arms », « Meet the Navy » et « Beauty on Duty », toutes de R.W. Harwood pour les paroles et P.E.

Article

Monument de Brock, hauteurs de Queenston

Le monument dédié à sir Isaac Brock se dresse au sommet de l’escarpement du Niagara aux hauteurs de Queenston, en Ontario, surplombant le cours inférieur de la rivière Niagara. Ce monument est le deuxième à être érigé au Canada pour honorer la mémoire d’Isaac Brock, un officier tombé au combat lors de la bataille des Hauteurs-de-Queenston, pendant la guerre de 1812.

Article

NCSM Sackville

​Le NCSM Sackvilleest la dernière corvette survivante utilisée par la Marine royale canadienne au cours de la Deuxième Guerre mondiale.

Article

North Shore (New Brunswick) Regiment

Le North Shore (NB) Regiment [NS(NB)R] (Régiment de la côte Nord du Nouveau‑Brunswick) est un régiment d’infanterie bilingue de la Première réserve de l’Armée canadienne. Il fait partie du 37Groupe‑brigade du Canada au sein de la 5e Division du Canada. Son quartier général est situé à Bathurst, au Nouveau‑Brunswick. Le NS(NB)R a notamment acquis des honneurs de bataille lors de la Première Guerre mondiale, en 1917, à Passchendaele, à Ypres (deuxième bataille) et à la côte 70, ainsi qu’à l’occasion du débarquement en Normandie et de la bataille de l’Escaut, durant la Deuxième Guerre mondiale.

Article

Ovnis au Canada

Pendant 45 ans, le Gouvernement du Canada a enquêté sur des objets volants non identifiés (ovnis). Plusieurs ministères et organismes ont recueilli des rapports d’observation d’ovnis dans l’espace aérien canadien de 1950 à 1995. Ces enquêtes ont commencé pendant la Guerre froide, motivées en grande partie par la crainte d’incursions soviétiques. Avec le temps, ce qui était une préoccupation militaire est devenu une question scientifique. Néanmoins, dès le départ, le gouvernement s’est montré réticent à aborder ce sujet. Les ressources consacrées à ces enquêtes sont restées limitées parce qu’on croyait que les ovnis résultaient de phénomènes naturels ou étaient le produit d’esprits « délirants ». En revanche, beaucoup de citoyens canadiens étaient avides d’information sur les ovnis. Des amateurs ont entrepris leurs propres recherches et signé des pétitions pour que le gouvernement agisse. En 1995, en raison de restrictions budgétaires, le gouvernement a cessé de recueillir des rapports d’observation. De leur côté, des amateurs passionnés par la question ont continué à mener leurs propres enquêtes.

Article

Programme d’entraînement aérien du Commonwealth britannique

En 1939, le Canada, la Grande-Bretagne, la Nouvelle-Zélande et l’Australie signent une entente mettant en place le Programme d’entraînement aérien du Commonwealth britannique (PEACB). Logé au Canada, le programme a le mandat de procéder à l’entraînement des équipages aériens en préparation de la Deuxième Guerre mondiale. L’entraînement concerne les pilotes, les navigateurs, les artilleurs aériens, les opérateurs radio, les servants de canons de DCA et les ingénieurs de vol. Plus de 130 000 hommes et femmes d’équipages seront entraînés dans le cadre de ce programme entre 1939 et 1945. Ce programme représente donc une des contributions les plus décisives du Canada à la victoire alliée. C’est en référence à ce programme que le président des États-Unis Franklin Roosevelt surnommera le Canada « l’aérodrome de la démocratie ».