Naviguer "Canadiens noirs et africains"

Éditorial

Les femmes sur les billets de banque canadiens

Le visage de la reine Elizabeth II figure sur le billet de 20 $ depuis les huit ans du monarque; les femmes canadiennes identifiables, elles, ne sont pourtant apparues sur un billet de banque canadien qu’une seule fois. En 2004, la statue des Cinq femmes célèbres de la Colline du Parlement et de la Plaza olympique à Calgary ainsi que la médaille du Prix Thérèse-Casgrain du bénévolat figuraient au verso du billet de 50 $. Ces femmes ont été les premières Canadiennes à être illustrées sur notre monnaie. En 2011, toutefois, on les a remplacées par un brise-glace nommé en l’honneur d’un homme (voir Roald Amundsen). Le nouveau billet fait partie d’une série visant à souligner l’innovation et les réalisations techniques, série qui apporte son lot de controverse. À l’exception d’une scientifique anonyme illustrée sur le billet de 100 $ émis en 2011, et de deux femmes officières des Forces armées et une jeune fille sur le billet de 10 $ émis en 2001, les femmes canadiennes brillent par leur absence des billets canadiens.

Le 8 mars 2016, Journée internationale de la femme, la Banque du Canada lance une consultation publique afin de désigner un personnage emblématique féminin à mettre en vedette sur un billet de banque publié dans la prochaine série, dont l’impression est prévue pour 2018. Plus de 26 000 personnes répondent à l’appel, envoyant leurs idées. Parmi les noms suggérés, 461 satisfont aux critères d’admissibilité. La liste est ensuite raccourcie à 12 noms, et finalement on crée une liste courte de 5 candidates. On annoncera la sélection finale le 8 décembre 2016.

Mais comment en est-on arrivé là?

Article

Carrie Best

Carrie Mae Best (née Prevoe), O.C., LL.D., militante pour les droits de la personne, auteure, journaliste, éditrice et communicatrice(née le 4 mars 1903 à New Glasgow, en Nouvelle-Écosse; décédée le 24 juillet 2001 à New Glasgow, en Nouvelle-Écosse).

Article

Jully Black

​Jully Ann Inderia Gordon, chanteuse, compositrice, actrice, femme de télévision (née le 8 novembre 1977 à Toronto, en Ontario).

Article

Rosemary Brown

Rosemary Brown (née Wedderburn), O.C., O.B.C., travailleuse sociale, politicienne (née le 17 juin 1930 à Kingston, en Jamaïque - décédée le 26 avril 2003 à Vancouver, Colombie-Britannique).

Article

Chloe Cooley et la loi visant à restreindre l'esclavage dans le Haut-Canada

​Bien qu'on sache bien peu de choses au sujet de Chloe Cooley, une esclave dans le Haut-Canada, sa lutte contre son « propriétaire », le sergent Adam Vrooman, a précipité l'adoption de la Loi visant à restreindre l'esclavage dans le Haut-Canada en 1793. Il s'agissait de la première loi à restreindre la traite des esclaves dans les colonies britanniques.

Article

Canadiens noirs

Les Noirs vivent au Canada depuis les débuts de la colonisation transatlantique. Bien que très peu d'entre eux soient arrivés directement de leur terre ancestrale, sur le continent africain, le terme « Afro-Canadien » devient de plus en plus populaire au cours des années 90 pour désigner tous les descendants des Africains, indépendamment de leur lieu de naissance.

Article

​Mathieu da Costa

Mateus da Costa (aussi appelé selon la langue des documents qui mentionnent son nom : « Mathieu da Costa », « Mathieu de Coste », « Matheus de Cost » et « een Swart genamd Matheu »), interprète (date et lieu de naissance inconnus; date et lieu de décès inconnus). Da Costa compte parmi les personnages les plus fascinants et les plus insaisissables du début de l’histoire canadienne. Il est considéré par les historiens comme le premier Noir à avoir visité le Canada, probablement en compagnie de Pierre Dugua de Mons et de Samuel de Champlain. Cependant plusieurs données à son sujet demeurent inconnues ou imprécises.

Article

Marrons de la Jamaïque en Nouvelle-Écosse

Les ancêtres des Marrons de la Jamaïque sont des Africains réduits en esclavage, déportés par les Espagnols au cours des 16e et 17e siècles et plus tard par les Britanniques (qui ont pris la Jamaïque à l’Espagne en 1655), pour les faire travailler dans les lucratives plantations de sucre. Le mot « marron » est largement employé pour nommer un fugitif, et « marronnage » désigne l’acte de fuir l’esclavage, de façon permanente ou temporaire. Après une série d’affrontements avec le gouvernement colonial en Jamaïque, un groupe de Marrons est exilé en Nouvelle-Écosse en 1796. Bien que les communautés de Marrons n’aient vécu en Nouvelle-Écosse que pendant quatre ans avant d’être envoyées à la Sierra Leone, leur héritage subsiste encore au Canada.

Article

Volontaires noirs durant la Première Guerre mondiale

L’archiviste Barbara M. Wilson analyse l’importance d’une lettre adressée à sir Sam Hughes par George Morton, un défenseur des droits civiques, originaire de Hamilton, en Ontario, qui exerçait le métier de coiffeur et de facteur. Dans sa lettre, datée du 7 septembre 1915, il demande au ministre de la Milice et de la Défense pourquoi les membres de la communauté noire ont été refoulés lorsqu’ils ont tenté de s’enrôler pour servir dans le Corps expéditionnaire canadien pendant la Première Guerre mondiale.

Article

Stanley G. Grizzle

Stanley George Sinclair Grizzle, C.M., O. Ont, juge de la citoyenneté, politicien, fonctionnaire, syndicaliste (né le 18 novembre 1918 à Toronto, en Ontario; décédé le 12 novembre 2016 à Toronto, en Ontario). Stanley Grizzle mène une grande carrière en tant que bagagiste, soldat, fonctionnaire, juge de la citoyenneté et militant pour les droits des Canadiens noirs.

Article

Mifflin Gibbs

Mifflin Wistar Gibbs, politicien, juge, diplomate, banquier, entrepreneur (né le 17 avril 1823 à Philadelphie, en Pennsylvania; décédé le 11 juillet 1915, à Little Rock, en Arkansas). Mifflin Gibbs est une figure connue de l’histoire américaine et canadienne. Sur une période d’un peu plus de dix ans en Colombie-Britannique coloniale, il prospère en affaires, donne une voix à la communauté noire, agit en tant qu’élu et contribue à l’entrée de la province dans la Confédération. Mifflin Gibbs est le premier Noir élu à une charge publique dans ce qui est maintenant la Colombie-Britannique.

Article

Michaëlle Jean

Michaëlle Jean, militante sociale, journaliste, documentariste, gouverneure générale du Canada de 2005 à 2010, secrétaire générale de la Francophonie de 2014 à 2018 (née le 6 septembre 1957 à Port-au-Prince, en Haïti).

Article

Jeremiah Jones

Jeremiah « Jerry » Alvin Jones, soldat, fermier, camionneur (né le 30 mars 1858 à East Mountain, en Nouvelle-Écosse; décédé le 23 novembre 1950 à Halifax, en Nouvelle-Écosse). Jeremiah Jones est un soldat canadien noir ayant participé à la Première Guerre mondiale. En 1916, lorsqu’il s’enrôle dans l’armée et est affecté au 106e bataillon, il est âgé de 58 ans (13 ans au-dessus de l’âge limite). Cependant, tout comme plusieurs autres soldats trop jeunes ou trop âgés, il ment sur son âge lors de son enrôlement. Son commandant recommande qu’on lui attribue une médaille de conduite distinguée pour ses actions héroïques lors de la Bataille de la crête de Vimy. Il ne reçoit toutefois pas la médaille de son vivant. C’est plutôt grâce au plaidoyer du sénateur Calvin Ruck et aux membres de la famille Jones qu’il reçoit la médaille en 2010, soit 60 ans après sa mort.

Article

John Ware

John Ware, cowboy, éleveur (né vers 1845-1850 aux États-Unis; mort le 11 septembre 1905 près de Brooks, en Alberta). John Ware est légendaire dans l’histoire de l’Alberta pour sa force et son habileté équestre. Né en esclavage, il est devenu un éleveur prospère, installé près de Calgary et de Brooks. Il était considéré par beaucoup comme un des meilleurs cowboys de l’Ouest, même à une époque où le racisme et la discrimination à l’égard des Noirs étaient omniprésents.

Article

Joseph Lewis

Joseph Lewis, aussi appelé Levi Johnston, Lewes et Louis, négociant de fourrures (né vers 1772–1773 à Manchester, dans le New Hampshire; mort en 1820 dans le district de Saskatchewan). Joseph Lewis était un négociant de fourrures noir, originaire des États-Unis, qui a participé aux débuts de l’expansion de l’industrie de la fourrure à la fin du 18e et au début du 19e siècles. Il est une des rares personnes noires engagées dans la traite des fourrures dont le nom est attesté dans les sources. Joseph Lewis est aussi le premier Noir à avoir vécu dans le territoire actuel de la Saskatchewan et, vraisemblablement, en Alberta.

Article

Kay Livingstone

Kathleen (Kay) Livingstone (née Jenkins), organisatrice et militante, animatrice radio, actrice (née le 13 octobre 1919 à London, en Ontario; décédée le 25 juillet 1975). En 1951, Kay Livingstone fonde la Canadian Negro Women’s Association et en 1973, elle organise le premier congrès des femmes noires du Canada. Animatrice radio et actrice de renom, Kay Livingstone dévoue une bonne partie de sa vie et de son énergie au militantisme et à l’organisation. Son travail acharné pour encourager la tenue d’une discussion nationale autour de la position des citoyens racialisés dans la société, en particulier des femmes noires, pousse Kay Livingstone à inventer l’expression minorité visible en 1975.

Article

Ted King

Theodore « Ted » Stanley King, militant des droits civiques, courtier immobilier, comptable, porteur pour les chemins de fer (né le 14 juillet 1925 à Calgary, en Alberta; décédé le 7 juillet 2001 à Surrey, en Colombie Britannique). Ted King a été président de l’Alberta Association for the Advancement of Coloured People de 1958 à 1961, une fonction dans laquelle il s’est fait le défenseur des droits des Canadiens noirs. En 1959, il a intenté une action en justice contre la politique discriminatoire d’un motel de Calgary, et ce, plusieurs décennies avant la mise en place, partout au Canada, des protections octroyées par les dispositions législatives sur les droits de la personne. L’affaire a été portée devant la Cour suprême de l’Alberta. La procédure n’a pas abouti; toutefois, l’affaire King a révélé l’existence d’un vide juridique que les hôteliers pouvaient exploiter pour refuser d’accueillir des clients noirs.

Article

Portia White

Portia May White, contralto et enseignante (née le 24 juin 1911 à Truro, en Nouvelle-Écosse; décédée le 13 février 1968 à Toronto, en Ontario). Portia White parvient à briser la barrière de la couleur pour devenir la première cantatrice canadienne noire de renommée internationale. Considérée comme l’une des meilleures chanteuses classiques du 20e siècle et souvent comparée à la célèbre contralto afro-américaine Marian Anderson, Portia White possède une voix qu’un critique décrit comme « un cadeau du ciel ». En 1995, elle est nommée « personne d’importance historique nationale » par le gouvernement du Canada.