Naviguer "Canadiens noirs et africains"

Afficher 21-40 de 45 résultats
Article

Joseph Lewis

Joseph Lewis, aussi appelé Levi Johnston, Lewes et Louis, négociant de fourrures (né vers 1772–1773 à Manchester, dans le New Hampshire; mort en 1820 dans le district de Saskatchewan). Joseph Lewis était un négociant de fourrures noir, originaire des États-Unis, qui a participé aux débuts de l’expansion de l’industrie de la fourrure à la fin du 18e et au début du 19e siècles. Il est une des rares personnes noires engagées dans la traite des fourrures dont le nom est attesté dans les sources. Joseph Lewis est aussi le premier Noir à avoir vécu dans le territoire actuel de la Saskatchewan et, vraisemblablement, en Alberta.

Article

Jully Black

Jully Ann Inderia Gordon, chanteuse, compositrice, actrice, femme de télévision (née le 8 novembre 1977 à Toronto, en Ontario). Auteure‑compositrice‑interprète de musique R&B et soul, surnommée la « reine du R&B » au Canada, Jully Black est lauréate de nombreux prix. En 2013, CBC Music la nomme dans sa liste des 25 plus grands interprètes canadiens de tous les temps. Sa voix rauque d’alto parfaitement reconnaissable suscite des comparaisons avec Tina Turner et Amy Winehouse. Son album Revival (2007) est certifié or au Canada et remporte le prix Juno du Meilleur enregistrement R&B et soul de l’année. Elle écrit des chansons entre autres pour Destiny’s Child, Nas, Sean Paul et Missy Elliot, et crée sa propre maison d’enregistrement, de gestion et d’édition. Jully Black monte sur scène dans une production torontoise de la pièce de trey anthony « da Kink in my Hair, ainsi que dans la pièce Caroline, or Change de Tony Kushner et Jeanine Tesori. Elle est aussi très populaire en tant qu’animatrice à la télévision et juge invitée.

Article

Kay Livingstone

Kathleen (Kay) Livingstone (née Jenkins), organisatrice et militante, animatrice radio, actrice (née le 13 octobre 1919 à London, en Ontario; décédée le 25 juillet 1975). En 1951, Kay Livingstone fonde la Canadian Negro Women’s Association et en 1973, elle organise le premier congrès des femmes noires du Canada. Animatrice radio et actrice de renom, Kay Livingstone dévoue une bonne partie de sa vie et de son énergie au militantisme et à l’organisation. Son travail acharné pour encourager la tenue d’une discussion nationale autour de la position des citoyens racialisés dans la société, en particulier des femmes noires, pousse Kay Livingstone à inventer l’expression minorité visible en 1975.

Article

Leonard Braithwaite (Source primaire)

Leonard Braithwaite a servi dans les Forces aériennes du Canada en tant qu’opérateur de matériel de sécurité entre 1943 et 1946. Cependant, sa candidature avait été rejetée à plusieurs reprises par un bureau de recrutement de Toronto parce qu’il était noir. Lisez et écoutez l’histoire de comment Leonard Braithwaite a surmonté l’adversité et servi outre-mer.

Prenez note que les sources primaires du Projet Mémoire abordent des témoignages personnels qui reflètent les interprétations de l'orateur. Les témoignages ne reflètent pas nécessairement les opinions du Projet Mémoire ou de Historica Canada.

Éditorial

Les femmes sur les billets de banque canadiens

Le visage de la reine Elizabeth II figure sur le billet de 20 $ depuis les huit ans du monarque; les femmes canadiennes identifiables, elles, ne sont pourtant apparues sur un billet de banque canadien qu’une seule fois. En 2004, la statue des Cinq femmes célèbres de la Colline du Parlement et de la Plaza olympique à Calgary ainsi que la médaille du Prix Thérèse-Casgrain du bénévolat figuraient au verso du billet de 50 $. Ces femmes ont été les premières Canadiennes à être illustrées sur notre monnaie. En 2011, toutefois, on les a remplacées par un brise-glace nommé en l’honneur d’un homme (voir Roald Amundsen). Le nouveau billet fait partie d’une série visant à souligner l’innovation et les réalisations techniques, série qui apporte son lot de controverse. À l’exception d’une scientifique anonyme illustrée sur le billet de 100 $ émis en 2011, et de deux femmes officières des Forces armées et une jeune fille sur le billet de 10 $ émis en 2001, les femmes canadiennes brillent par leur absence des billets canadiens.

Le 8 mars 2016, Journée internationale de la femme, la Banque du Canada lance une consultation publique afin de désigner un personnage emblématique féminin à mettre en vedette sur un billet de banque publié dans la prochaine série, dont l’impression est prévue pour 2018. Plus de 26 000 personnes répondent à l’appel, envoyant leurs idées. Parmi les noms suggérés, 461 satisfont aux critères d’admissibilité. La liste est ensuite raccourcie à 12 noms, et finalement on crée une liste courte de 5 candidates. On annoncera la sélection finale le 8 décembre 2016.

Mais comment en est-on arrivé là?

Article

Lincoln MacCauley Alexander

Lincoln MacCauley Alexander, C.C., O. Ont, C.R., lieutenant-gouverneur de l’Ontario de 1985 à 1991, député de 1968 à 1980, avocat et fonctionnaire (né le 21 janvier 1922 à Toronto, en Ontario; décédé le 19 octobre 2012 à Hamilton, en Ontario). Lincoln Alexander est le premier Canadien noir à devenir député (1968), ministre du Cabinet (1979) et lieutenant-gouverneur (Ontario, 1985). En reconnaissance de ses nombreuses réalisations importantes, le 21 janvier devient la Journée Lincoln Alexander, soulignée partout au Canada depuis 2015.

Article

Marie-Joseph Angélique

​Marie-Joseph Angélique (née à Madère, au Portugal, vers 1705 et décédée à Montréal, QC, le 21 juin 1734). Angélique est une esclave noire, la propriété de Thérèse de Couagne de Francheville à Montréal.

Article

Marrons de la Jamaïque en Nouvelle-Écosse

Les ancêtres des Marrons de la Jamaïque sont des Africains réduits en esclavage, déportés par les Espagnols au cours des 16e et 17e siècles et plus tard par les Britanniques (qui ont pris la Jamaïque à l’Espagne en 1655), pour les faire travailler dans les lucratives plantations de sucre. Le mot « marron » est largement employé pour nommer un fugitif, et « marronnage » désigne l’acte de fuir l’esclavage, de façon permanente ou temporaire. Après une série d’affrontements avec le gouvernement colonial en Jamaïque, un groupe de Marrons est exilé en Nouvelle-Écosse en 1796. Bien que les communautés de Marrons n’aient vécu en Nouvelle-Écosse que pendant quatre ans avant d’être envoyées à la Sierra Leone, leur héritage subsiste encore au Canada.

Article

Mary Ann Shadd

​Mary Ann Camberton Shadd Cary, éducatrice, éditrice et abolitionniste (Wilmington, Delaware, 9 octobre 1823 – Washington, DC, 5 juin 1893), est la première femme noire rédactrice en chef d'un journal au Canada.

Article

Michaëlle Jean

Michaëlle Jean, militante sociale, journaliste, documentariste, gouverneure générale du Canada de 2005 à 2010, secrétaire générale de la Francophonie de 2014 à 2018 (née le 6 septembre 1957 à Port-au-Prince, en Haïti).

Article

Mifflin Gibbs

Mifflin Wistar Gibbs, politicien, juge, diplomate, banquier, entrepreneur (né le 17 avril 1823 à Philadelphie, en Pennsylvania; décédé le 11 juillet 1915, à Little Rock, en Arkansas). Mifflin Gibbs est une figure connue de l’histoire américaine et canadienne. Sur une période d’un peu plus de dix ans en Colombie-Britannique coloniale, il prospère en affaires, donne une voix à la communauté noire, agit en tant qu’élu et contribue à l’entrée de la province dans la Confédération. Mifflin Gibbs est le premier Noir élu à une charge publique dans ce qui est maintenant la Colombie-Britannique.

Article

Porteurs de wagons-lits au Canada

Les porteurs de wagons-lits au Canada sont des employés de train qui s’occupent des passagers dans les wagons-lits. Ils ont la tâche de répondre aux besoins des passagers tout au long du voyage en train, notamment en portant les bagages, en préparant les lits, en repassant les vêtements, en cirant les chaussures et en servant les repas et les boissons. La grande majorité des porteurs de wagons-lits sont des hommes noirs et le poste est l’un des seuls qui leur sont offerts au Canada. Bien que le travail génère du respect et du prestige dans les communautés noires, il requiert de longues heures et procure un faible salaire. Les porteurs peuvent être congédiés soudainement et sont souvent la cible de comportements racistes. Les porteurs noirs canadiens forment le premier syndicat noir des chemins de fer en Amérique du Nord (1917) et deviennent membres de la Fraternité des porteurs de wagons-lits en 1939. Les deux regroupements luttent contre le racisme et les défis auxquels sont confrontés les porteurs au travail.

Article

Portia White

Portia May White, contralto et enseignante (née le 24 juin 1911 à Truro, en Nouvelle-Écosse ; décédée le 13 février 1968 à Toronto, en Ontario). Portia White a été la première cantatrice canadienne noire de renommée internationale. Elle est considérée comme l’une des meilleures chanteuses classiques du 20e siècle. Sa voix a été décrite par un critique comme étant un « cadeau du ciel ». Elle a souvent été comparée à la célèbre contralto afro-américaine Marian Anderson. Le Nova Scotia Talent Trust a été créé en 1944 spécifiquement pour permettre à Portia White de se concentrer sur sa carrière professionnelle. Elle a été nommée « personne d’importance historique nationale » par le gouvernement du Canada en 1995.

Article

Rosemary Brown

Rosemary Brown, née Wedderburn, officier de l’Ordre du Canada (O.C.), O.B.C., travailleuse sociale, politicienne (née le 17 juin 1930 à Kingston, en Jamaïque ; décédée le 26 avril 2003 à Vancouver, en Colombie-Britannique). Rosemary Brown a été la première femme noire du Canada à être élue députée d’une assemblée législative provinciale, et également la première femme à se présenter à la direction d’un parti politique fédéral.

Article

Stanley G. Grizzle

Stanley George Sinclair Grizzle, C.M., O. Ont, juge de la citoyenneté, politicien, fonctionnaire, syndicaliste (né le 18 novembre 1918 à Toronto, en Ontario; décédé le 12 novembre 2016 à Toronto, en Ontario). Stanley Grizzle mène une grande carrière en tant que bagagiste, soldat, fonctionnaire, juge de la citoyenneté et militant pour les droits des Canadiens noirs.