Naviguer "Dirigeants et activistes"

Article

Jeannette Corbiere Lavell

Jeannette Vivian Corbiere Lavell (surnommée Keewednanung, « Étoile du Nord » en langue anishinaabe), C.M., militante, éducatrice et travailleuse sociale (née le 21 juin 1942 à Wikwemikong, en Ontario). Jeannette Corbiere Lavell, une Anishinaabe (Ojibwé), a été l’une des plusieurs femmes autochtones à sensibiliser le public par rapport à la discrimination fondée sur le sexe à laquelle les femmes des Premières Nations doivent faire face en raison de leur statut défini par la loi, plus précisément à l’article 12(1)(b) de la Loi sur les Indiens. Ses efforts se sont avérés essentiels pour la révision des aspects patriarcaux (c’est-à-dire traduisant la domination des hommes) du code législatif canadien.

Article

Marrons de la Jamaïque en Nouvelle-Écosse

Les ancêtres des Marrons de la Jamaïque sont des Africains réduits en esclavage, déportés par les Espagnols au cours des 16e et 17e siècles et plus tard par les Britanniques (qui ont pris la Jamaïque à l’Espagne en 1655), pour les faire travailler dans les lucratives plantations de sucre. Le mot « marron » est largement employé pour nommer un fugitif, et « marronnage » désigne l’acte de fuir l’esclavage, de façon permanente ou temporaire. Après une série d’affrontements avec le gouvernement colonial en Jamaïque, un groupe de Marrons est exilé en Nouvelle-Écosse en 1796. Bien que les communautés de Marrons n’aient vécu en Nouvelle-Écosse que pendant quatre ans avant d’être envoyées à la Sierra Leone, leur héritage subsiste encore au Canada.

Article

Dorothea Palmer

Dorothea Ferguson (née Palmer), militante du contrôle des naissances et travailleuse sociale (née en 1908 en Angleterre; décédée le 5 novembre 1992 à Ottawa, en Ontario). Dorothea Palmer est mise en état d’arrestation en 1936 pour avoir fait la promotion de la contraception dans un quartier ouvrier d’Ottawa. Elle est déclarée non coupable au terme d’un long procès qui établit que ses actions ont été posées pour le bien public. Son acquittement représente une grande victoire pour le mouvement du contrôle des naissances au Canada.

Article

Jim Egan

James Leo (Jim) Egan, activiste gai, écrivain, politicien et militant environnementaliste (né le 14 septembre 1921 à Toronto, en Ontario; décédé le 9 mars 2000 à Courtenay, en Colombie-Britannique). Jim Egan est la première personne à publier de longs articles rédigés selon une perspective gaie au Canada. Il est également l’un des premiers hommes politiques ouvertement gais au Canada. On se souvient surtout de Jim Egan pour la contestation judiciaire qu’il lance avec son conjoint, Jack Nesbit, relativement à la prestation pour conjoint en vertu de la Loi sur la sécurité de la vieillesse en 1988. La décision qui en résulte, Egan c. Canada (1995), consacre l’orientation sexuelle comme motif de discrimination illicite dans la Charte canadienne des droits et libertés, une issue monumentale pour les droits LGBTQ2 au Canada.

Article

Elsie Knott

Elsie Marie Knott (née Taylor), chef ojibwée, dirigeante communautaire, entrepreneuse (née le 20 septembre 1922 sur la réserve de Mud Lake [aujourd’hui la Première Nation de Curve Lake], en Ontario; décédée au même endroit le 3 décembre 1995). Elsie Knott a été la première femme à être élue chef d’une Première Nation au Canada, après qu’une modification de la Loi sur les Indiens a donné le droit de vote aux femmes autochtones, ainsi que le droit de participer au gouvernement des bandes, en 1951. Elle a été chef de sa Première Nation pendant 14 ans, de 1954 à 1962 et de 1970 à 1976, et s’est dévouée à la préservation de la langue ojibwée. Elle est connue pour son action communautaire et son appui à l’éducation.

Article

Phil Fontaine

Larry Phillip (Phil) Fontaine, O.C., O.M., chef national de l’APN, militant, conseiller en relations autochtones (né le 20 septembre 1944 dans la Première Nation de Sagkeeng, sur la réserve de Fort Alexander, au Manitoba). Fait sans précédent, Phil Fontaine a exercé pendant trois mandats les fonctions de chef national de l’Assemblée des Premières Nations (APN). Sous sa direction, celle-ci a négocié l’Accord de Kelowna et la Convention de règlement relative aux pensionnats indiens. Phil Fontaine a reçu de nombreux prix et distinctions. Il a ainsi reçu le Prix national d’excellence décerné aux Autochtones, il a été fait membre de l’Ordre du Canada et il est titulaire de nombreux doctorats honorifiques. En 2017, il a lancé « De la reconnaissance à l’action », une campagne visant à faire reconnaître légalement le statut des peuples autochtones comme nations fondatrices du Canada.

Article

Francis Pegahmagabow

Francis «Peggy» Pegahmagabow, chef anishnaabe (ojibwé), défenseur des droits autochtones, héros de guerre (né le 9mars1891 dans la réserve de Parry Island, en Ontario; décédé le 5août1952 à Parry Island, en Ontario). L’une des personnes autochtones les plus décorées au Canada pendant la Première Guerre mondiale, Francis Pegahmagabow devient défenseur ardent des droits autochtones et de l’autodétermination.

Article

Stanley G. Grizzle

Stanley George Sinclair Grizzle, C.M., O. Ont, juge de la citoyenneté, politicien, fonctionnaire, syndicaliste (né le 18 novembre 1918 à Toronto, en Ontario; décédé le 12 novembre 2016 à Toronto, en Ontario). Stanley Grizzle mène une grande carrière en tant que bagagiste, soldat, fonctionnaire, juge de la citoyenneté et militant pour les droits des Canadiens noirs.

Article

Raymond Gravel

​Raymond Gravel, prêtre, aumônier, théologien et député (né le 4 novembre 1952 à Saint-Damien-de-Brandon, Québec; décédé le 11 août 2014 à Joliette).

Article

Greenpeace

La Fondation Greenpeace est créée à Vancouver en 1971 sous la forme d'un petit regroupement de personnes opposées aux essais nucléaires dans le Pacifique, et est devenue depuis, l'un des organismes de protection de l'environnement les plus importants et les plus connus dans le monde.

Article

Marie Gérin-Lajoie

Marie Gérin-Lajoie, féministe, pionnière du travail social et fondatrice de l’Institut Notre-Dame-du-Bon-Conseil (née le 9 juin 1890 à Montréal, Québec; décédée le 7 janvier 1971 à Montréal, Québec).

Article

Helen Mamayaok Maksagak

Helen Mamayaok Maksagak, C.M., politicienne, fonctionnaire, chef de communauté (née le 15 avril 1931 à Bernard Harbour, dans les Territoires du Nord-Ouest [Nunavut] ; décédée le 23 janvier 2009 à Cambridge Bay, au Nunavut). Helen Mamayaok Maksagak est la première femme et la première Inuk à servir à titre de commissaire des Territoires du Nord-Ouest. Fervente défenderesse des affaires des Inuits, elle contribue à la création du Nunavut, le troisième territoire canadien, dans les années 1990. En mars 1999, elle devient la première commissaire du Nunavut, territoire nouvellement créé ; son mandat prend fin en mars 2000. Elle revient à un rôle politique traditionnel en novembre 2005 quand elle est nommée sous-commissaire du Nunavut. En plus de sa carrière politique, elle s’acquitte d’un travail de défense, se concentre sur les initiatives des Inuits et, plus généralement, des initiatives autochtones, comme l’amélioration de l’accès aux services sociaux.

Article

​Hilda Ramacière

Hilda Ramacière (née Hildegard Weiland), travailleuse communautaire et bénévole (née le 7 novembre 1927 à Zizenhausen, Allemagne; décédée le 6 janvier 2010 à Montréal, Québec). Mme Ramacière s’est distinguée par son engagement social dans le quartier du Plateau Mont-Royal. Femme de tête et déterminée, elle incarne la fierté de la communauté immigrante de Montréal.

Article

Hippies

Terme inventé au milieu des années 60, peut-être une variation du mot « hipster », pour désigner les membres d'une sous-culture, ou contre-culture, associée aux mouvements de protestation socio-politiques de cette décennie.

Article

Roberta Jamieson

Roberta Louise Jamieson, O.C., avocate de la Première Nation Kanyen’kehà:ka (Mohawk), ombudsman, chef des Six Nations (Haudenosaunee ou Iroquois), conseillère en politiques, médiatrice principale, femme d’affaires (née en 1953, dans le Territoire des Six Nations de la rivière Grand à proximité de Brantford, en Ontario). Roberta Jamieson a été la première femme autochtone au Canada à obtenir un diplôme en droit en 1976, la première non‑parlementaire nommée membre d’un comité de la Chambre des communes en 1982, la première femme à occuper les fonctions d’ombudsman de l’Ontario en 1989, et la première femme élue chef des Six Nations en 2001.

Article

Judith Jasmin

Judith Jasmin, journaliste, comédienne et réalisatrice (née le 19 juillet 1916 à Terrebonne, au Québec; décédée le 20 octobre 1972 à Montréal). Véritable pionnière du journalisme au Québec, Judith Jasmin est aussi la première Canadienne à avoir fait sa marque comme grand reporter et comme correspondante à l’étranger. Elle a également été la première à faire du journalisme politique et international.

Article

Jean Lumb

Jean Bessie Lumb (née Toy Jin Wong), C.M., dirigeante communautaire, restauratrice (née le 30 juillet 1919 à Nanaimo, en Colombie Britannique; décédée le 17 juillet 2002 à Toronto, en Ontario). Jean Lumb a été la première Sino Canadienne et la première restauratrice intronisée dans l’Ordre du Canada. Elle est notamment connue pour ses succès comme lobbyiste auprès du gouvernement fédéral en vue de modifier les politiques d’immigration discriminatoires canadiennes ayant abouti à la séparation des familles chinoises. Elle a également dirigé le comité Save Chinatown, qui cherchait à empêcher la poursuite des démolitions dans le quartier chinois de Toronto dans les années 1960.

Article

Paul Le Jeune

Paul Le Jeune, missionnaire et supérieur jésuite à Québec et auteur (Vitry-le-François, France, juill. 1591 -- Paris, France, 7 août 1664). Converti au catholicisme à 16 ans, Le Jeune est nommé supérieur des jésuites à Québec en 1632.

Article

John Strachan

Strachan perd son père à l'âge de 14 ans. Il fait son entrée à l'Université d'Aberdeen à seulement 16 ans et parvient à aider sa mère dans le besoin en enseignant. Il se voit bientôt offrir de diriger une nouvelle académie dans le HAUT-CANADA, un poste qui promet d'être fort lucratif.