Naviguer "Diplomates et ambassadeurs"

Article

Robbins, John Everett

John Everett Robbins, enseignant et diplomate (Hampton, Ont., 9 oct. 1903 -- Regina, 7 mars 1995). Robbins enseigne en Saskatchewan pendant trois ans avant d'entrer à l'U. du Manitoba. Par la suite, il obtient un doctorat de l'U. d'Ottawa.

Article

Hector Fabre

Louis-Roch-Hector Fabre, journaliste, propriétaire de journaux, sénateur et diplomate (né le 9 août 1834 à Montréal, Bas-Canada; décédé le 2 septembre 1910 à Paris, France). La nomination d’Hector Fabre comme agent général du Québec à Paris à l’hiver 1882 marque un des premiers jalons dans l’histoire de la représentation du Québec à l’étranger. Hector Fabre, qui représente également le gouvernement fédéral à partir de juillet 1882, contribue à l’établissement de relations diplomatiques et économiques avec la France et d’autres pays européens, ainsi qu’à l’amorce d’une représentation permanente canadienne à l’étranger.

Article

Frank McKenna

Frank Joseph McKenna, C.P., O.C., O.N.-B., avocat, homme politique, homme d’affaires, diplomate, premier ministre du Nouveau-Brunswick de 1987 à 1997 (né le 19 janvier 1948 à Apohaqui, au Nouveau-Brunswick). Frank McKenna devient premier ministre à l’issue du deuxième raz de marée électoral provincial de l’histoire du Canada. Surnommé un temps le « tiny, perfect premier » (le petit premier ministre parfait), ses dix années au pouvoir sont marquées par une volonté marquée de créer des emplois. Malgré sa popularité au sein des cercles du Parti libéral, il refuse de se présenter pour la direction du parti fédéral et préfère l’administration d’entreprise.

Article

Vanier, Georges-Philéas

Georges-Philéas Vanier, gouverneur général du Canada de 1959 à 1967, soldat et diplomate (né le 23 avril 1888 à Montréal, au Québec; décédé le 5 mars 1967 à Ottawa, en Ontario). Vanier a été le premier Canadien français à occuper le poste de gouverneur général. En tant que diplomates, lui et sa femme sont venus en aide à de nombreux Européens déplacés par la Deuxième Guerre mondiale. Fervent Chrétien, il exhorte l’amour et l’unité dans l’émergence du séparatisme québécois dans les années 1960. En 1988, le magazine Maclean’s le nomme le Canadien le plus marquant de l’histoire.

Article

Spry, Graham

Réformateur politique, il publie le Farmers' Sun, qu'il rebaptise The New Commonwealth (1932-1934). Il est aussi coauteur de Social Planning for Canada, ouvrage publié par la LEAGUE FOR SOCIAL RECONSTRUCTION (1935). Il préside également l'Ontario Co-operative Commonwealth Federation de 1934 à 1936.

Article

Wrong, Humphrey Hume

Humphrey Hume Wrong, diplomate (Toronto, 10 sept. 1894 -- Ottawa, 24 janv. 1954). Petit-fils d'Edward BLAKE et fils de l'historien George WRONG, il grandit dans un milieu privilégié. Il étudie à l'U. de Toronto et est refusé comme recrue par le Corps expéditionnaire canadien parce qu'il est borgne.

Article

John Peters Humphrey

L'adoption de la Déclaration inaugure une ère de changements révolutionnaires dans la théorie et la pratique du DROIT INTERNATIONAL puisqu'elle reconnaît que les droits humains constituent une préoccupation d'ordre international.

Article

John Watkins

John Benjamin Clark Watkins, érudit et diplomate (né le 3 décembre 1902 à Norval (maintenant appelé Halton Hills) en Ontario; décédé le 12 octobre 1964 à Montréal, au Québec). John Watkins a été ambassadeur canadien auprès de l’URSS de 1954 à 1956. En 1955, John Watkins a organisé une rencontre historique entre Lester B. Pearson, le ministre canadien des Affaires étrangères, et Nikita Khrushchev, le chef de l’Union soviétique.