Naviguer "Personnes condamnées à tort"

Afficher 1-7 de 7 résultats
Article

Affaire David Milgaard

David Milgaard était un jeune hippie de 16 ans lorsqu’il a été accusé du viol et du meurtre de Gail Miller, une infirmière de Saskatoon, en 1969. La poursuite du jeune David Milgaard de 17 ans pour meurtre au premier degré est devenue l’une des condamnations injustifiées les plus notoires du Canada. Il a finalement été libéré en 1992, après 23 ans de prison. Des preuves d’ADN l’ont exonéré et ont mené à la condamnation de Larry Fisher, un agresseur sexuel en série, en 1999. David Milgaard a reçu des excuses officielles de la part du gouvernement de la Saskatchewan en 1997, ainsi qu’un règlement de 10 millions de dollars en 1999. David Milgaard est devenu un défenseur de la réforme des pénitenciers et des droits des accusés, et il a contribué à la création d’une commission fédérale chargée d’enquêter sur les cas d’allégations d’erreurs judiciaires. Cet article traite de thématiques délicates qui peuvent ne pas convenir à tous les publics.

Article

Affaire Guy Paul Morin

L’affaire Guy Paul Morin a été le deuxième cas majeur de condamnation injustifiée de l’ère moderne du système de justice pénale canadien. L’affaire résulte d’une suite d’erreurs officielles, comme les déclarations inexactes de témoins, la vision étroite des policiers, le cafouillage scientifique et la suppression d’éléments de preuve. Guy Paul Morin avait été acquitté du meurtre de Christine Jessop, âgée de 9 ans, en 1986, pour être ensuite reconnu coupable lors d’un nouveau procès en 1992. Il a été innocenté par preuve ADN en 1995 et a reçu 1,25 million de dollars en compensation. En 2020, les preuves ADN ont identifié Calvin Hoover, un ami de la famille Jessop mort en 2015, comme le véritable tueur. Cet article traite de thématiques délicates qui peuvent ne pas convenir à tous les publics. 

Article

Affaire Steven Truscott

En 1959, à 14 ans, Steven Truscott est condamné à tort d’avoir tué sa camarade de classe Lynne Harper, âgée de 12 ans. Ce n’est qu’une cinquantaine d’années plus tard qu’il a été enfin exonéré.

Article

Clayton Ruby

Clayton « Clay » Charles Ruby, C.M., avocat, auteur, militant (né le 6 février 1942 à Toronto, en Ontario; décédé le 2 août 2022 à Toronto). Clayton Ruby était un avocat, un militant et un défenseur de la justice sociale. Ses spécialités étaient les droits civiques, le droit criminel et le droit constitutionnel. Un des meilleurs avocats de la défense au Canada, il a défendu avec passion la liberté de presse et a été un membre actif du mouvement environnementaliste canadien. Clayton Ruby a œuvré à ce que toutes les personnes aient droit à un traitement égal en vertu des lois canadiennes. Parmi ses clients les plus connus figurent les quintuplées Dionne, Donald Marshall Jr., Guy Paul Morin, Michelle Douglas, Svend Robinson, le Dr Henry Morgentaler et les personnes accusées à la suite des descentes de police dans des saunas de Toronto de 1981.

Liste

Condamnations injustifiées notables au Canada

Les Canadiens aiment croire que leur système judiciaire est l’un des meilleurs du monde. Cependant, si l’on interroge les dizaines de personnes qui ont été poursuivies puis emprisonnées pour des crimes graves qu’elles n’ont pas commis, on entendra probablement un autre son de cloche, en particulier de la part de celles accusées à tort de meurtre. Au cours des dernières décennies, plus de 20 Canadiens ont été emprisonnés, et ont vu la plus grande partie de leur vie détruite, pour des meurtres dans lesquels ils n’étaient en fait d’aucune façon impliqués. Ces condamnations injustifiées ternissent notre histoire, mais les disculpations obtenues ultérieurement sont porteuses d’espoir. Voici un résumé de six de ces affaires. (Voir aussi Condamnations injustifiées au Canada.)

Article

Donald Marshall fils

Donald Marshall fils, chef de file mi’kmaq, activiste autochtone, faussement reconnu coupable de meurtre (né le 13 septembre 1953 à Sydney, en Nouvelle-Écosse; décédé le 6 août 2009 à Sydney, en Nouvelle-Écosse). L’emprisonnement de Donald Marshall fils (1971-1982) a été l’une des causes les plus controversées de l’histoire du système de justice pénale du Canada. Il a été la première victime publicisée de condamnation pour meurtre injustifiée à voir sa condamnation annulée, ce qui a préparé le terrain pour d’autres, comme David Milgaard et Guy Paul Morin. Dans les années 1990, il a aussi été un acteur important dans la cause sur les droits de chasse et pêche des Premières Nations, portée devant la Cour suprême du Canada.