Naviguer "Peuples autochtones"

Afficher 41-56 de 56 résultats
Article

Maisie Hurley

Maisie Hurley, née Maisie Amy Campbell-Johnston, militante de la région de Vancouver et alliée autochtone (voir Peuples autochtones du Canada), fondatrice de journal et collectionneuse d’art (née le 27 novembre1887 à Swansea, pays de Galles; morte le 3 octobre1964 à North Vancouver, Colombie-Britannique). Bien qu’elle ne possédait aucun diplôme ou formation en droit (voir Éducation juridique), elle a travaillé sur plusieurs affaires judiciaires, elle a défendu les droits fondamentaux des Autochtones et milité pour des changements à la Loi sur les Indiens. En 1946, Maisie Hurley a lancé un journal, TheNative Voice, destiné à sensibiliser l’opinion publique à des enjeux importants touchant les communautés autochtones du Canada (voir Droits des peuples autochtones au Canada). En 2011, sa collection d’art autochtone a été exposée au musée de North Vancouver.

Article

McIvor Case

Le jugement McIvor c. Canada est rendu en réponse à la discrimination entre les sexes de l’article 6 de la Loi sur les Indiens de 1985 qui régit le statut d’Indien. Sharon McIvor, une femme qui a retrouvé son statut après l’adoption du projet de loi C-31 en1 985, ne pouvait pas transmettre son statut à sa descendance comme un homme le pourrait. Dans sa bataille contre le gouvernement fédéral, la Cour suprême de la Colombie-Britannique détermine en 2007 que l’article 6 contrevient aux droits à l’égalité de Sharon McIvor selon la Charte canadienne des droits et libertés. En réponse à ce jugement, le gouvernement fédéral dépose un nouveau projet de loi (C-3) en 2010 pour contrer la discrimination fondée sur le sexe de laLoi sur les Indiens.

Article

McKay, James

James McKay, politicien métis manitobain, interprète, guide, commerçant de fourrure et commis et maître de postes à la Compagnie de la Baie d’Hudson (né le 5 février 1828 à Edmonton House, en Alberta ; décédé le 2 décembre 1879 à St. James, au Manitoba). Membre du conseil d’Assiniboine (de 1868 à 1869), James McKay a joué un rôle de modérateur durant la rébellion de la rivière Rouge. Il sert également le Manitoba à titre de président du conseil exécutif, de président du conseil législatif et de ministre de l’Agriculture, en plus de siéger au conseil des Territoires du Nord-Ouest de 1873 à 1875. Habile locuteur de plusieurs langues autochtones, James McKay s’est impliqué dans les négociations des Traités nos 1, 2 et 3 au début des années 1870. À titre de commissionnaire pour les Traités nos 5 et 6, il a ajouté des dispositions pour aider les peuples autochtones à obtenir des fournitures médicales dans l’éventualité d’épidémies et de famines, mais aussi pour faciliter leur nouvelle vie sur les réserves. La vie et la carrière de James McKay illustrent les tentatives des chefs métis, tant en commerce qu’en politique, de s’adapter aux changements rapides survenus dans la foulée de la Confédération.

Article

Mumilaaq Qaqqaq

Mumilaaq Qaqqaq, députée inuite (née le 4 novembre 1993 à Baker Lake, au Nunavut). En 2019, Mumilaaq Qaqqaq est devenue, à 25 ans, la plus jeune députée de l’histoire du Nunavut, et la première à représenter le Nouveau parti démocratique (NPD) depuis que le Nunavut est devenu un territoire en 1999. Avant d’entrer en politique, Mumilaaq Qaqqaq a été conférencière et militante. Elle a sensibilisé la population aux crises des communautés inuites (suicide, insécurité alimentaire, logement, climat).

Article

Murray Sinclair

Murray Sinclair Mizanay (Mizhana) Gheezhik, qui veut dire « celui qui parle d’images du ciel » en langue ojibwée, avocat, juge et sénateur (né en 1951 dans la région de Selkirk, au Manitoba). Admis au Barreau du Manitoba en 1980, Murray Sinclair pratique surtout dans le domaine du contentieux des affaires civiles et criminelles, en droit autochtone et en droit de la personne. En 1988, il devient le premier juge autochtone dans l’histoire du Manitoba et le deuxième dans l’histoire du Canada. En 2009, Murray Sinclair se joint à la Commission de vérité et réconciliation du Canada, et il devient sénateur en 2016. L’ampleur de son travail dans la fonction publique et son implication dans la vie communautaire démontrent son engagement envers les peuples autochtones du Canada.

Article

Nellie J. Cournoyea

Nellie J. Cournoyea, OC, femme politique, première ministre des Territoires du Nord-Ouest de 1991 à 1995 (née le 4 mars 1940 à Aklavik, au Nunavut). Nellie Cournoyea a été la première femme autochtone à diriger un gouvernement provincial ou territorial au Canada.

Article

Paull, Andrew

Andrew Paull, chef squamish, organisateur et lobbyiste (Squamish, C.-B., 6 févr. 1892 -- Vancouver, 28 juill. 1959). Issu d'une famille en vue dans le système Durieu de la réserve Mission n° 1 , à Burrard Inlet, il étudie à l'école de la réserve et devient débardeur.

Article

Peter Tomkins

Peter Tomkins Jr., leader métis, organisateur politique et forgeron (né le 1er janvier 1899 dans la réserve Pitikwahanapiwiyin [Poundmaker], en Saskatchewan; décédé en juin 1970 à High Prairie, en Alberta).

Il collabore avec Jim Brady et Malcolm Norris pour fonder en 1932 la Métis Association of Alberta (aujourd’hui, la Métis Nation of Alberta) et, en 1939, la Indian Association of Alberta. De par son travail en soins de santé et auprès des établissements métis, Peter Tomkins encourage l’amélioration des conditions de vie pour les Métis d’Alberta et de Saskatchewan. Ses talents de diplomate, de lobbyiste et de négociateur lui permettent de faire adopter en 1938 la première loi se rapportant spécifiquement aux Métis au Canada.

Article

Pitikwahanapiwiyin (Poundmaker)

Pitikwahanapiwiyin (Poundmaker), chef cri (né vers 1842 au centre de la Saskatchewan ; décédé le 4 juillet 1886 à Blackfoot Crossing, en Alberta). Pitikwahanapiwiyin, qui s’efforce de protéger les intérêts de son peuple tout au long de la négociation du Traité n° 6, est reconnu comme un grand leader. Artisan de la paix, il refuse de prendre les armes lors de la Rébellion du Nord-Ouest (également connue sous le nom de « Résistance du Nord-Ouest »). Toutefois, une faction militante formée de jeunes Cris de sa bande participe au conflit, ce qui se solde par l’arrestation et l’emprisonnement de Pitikwahanapiwiyin pour trahison. L’héritage laissé par Poundmaker en tant que pacificateur est toujours bien réel chez de nombreux peuples cris, y compris chez les Cris de la bande de Poundmaker en Saskatchewan.

Article

Romeo Saganash

Roméo Saganash, avocat, homme politique, défenseur des droits autochtones (né le 28 octobre 1962 à Waswanipi, une collectivité crie située au sud-est de la baie James, au centre du Québec). Roméo Saganash est le premier député autochtone du Québec et le premier Cri à recevoir un diplôme de premier cycle en droit. Il est selon toute vraisemblance le premier dirigeant autochtone canadien à se porter candidat à la direction d’un parti politique d’importance. Au cours des 20 dernières années, Roméo Saganash a représenté les Cris dans le cadre de nombreux forums nationaux et internationaux portant sur des questions autochtones. Pendant 23 ans, il contribue aux efforts menant à la négociation de la Déclaration des Nations Unies sur les droits des peuples autochtones, une résolution qui fournit un cadre pour la mise en œuvre des droits issus des traités entre les Premières nations et le gouvernement du Canada et pour l’acquittement d’autres obligations en vertu d’accords internationaux. Roméo Saganash consacre sa carrière entière au soutien des droits économiques, environnementaux, juridiques et constitutionnels des peuples autochtones au Canada, plus particulièrement les Cris de la région de la baie James.

Article

Smitheram, Henry Arthur

Henry Arthur Smitheram, surnommé Butch, politicien et fonctionnaire (Penticton, C.-B., 8 janv. 1918 -- Keremeos, C.-B., 14 mars 1982). Sa mère okanagan ayant perdu son statut en épousant un Anglais, Smitheram est un Indien non inscrit.

Article

Thelma Chalifoux

Thelma Julia Chalifoux, Métisse, sénatrice, femme d’affaires et militante (née le 8 février 1929 à Calgary, en Alberta; décédée le 22 septembre 2017 à St. Albert, en Alberta). Thelma Chalifoux est la première Métisse nommée au Sénat du Canada. En tant que sénatrice, elle s’intéresse à un éventail de sujets dont l’hébergement des Métis, les relations qu’entretiennent les compagnies pharmaceutiques avec le gouvernement fédéral et les lois environnementales. Ardente défenseure des droits des femmes et des droits des Autochtones, Thelma Chalifoux s’implique dans des organismes comme l’Aboriginal Women’s Business Development Corporation et le  Métis Women’s Council. Elle est également connue pour son travail dans la protection de la culture métisse, ayant servi au Sénat métis de l’Alberta et au Michif Cultural and Métis Resource Institute (aujourd’hui Michif Cultural Connections).

Article

Yvon Dumont

Yvon Dumont, C.M., O.M., chef métis et lieutenant-gouverneur du Manitoba (né le 21 janvier 1951 à Saint-Laurent, une communauté majoritairement métisse au nord-ouest de Winnipeg, au Manitoba). Dès l’adolescence, lorsque Yvon Dumont s’est impliqué dans la politique autochtone, il a occupé, tout au long de sa carrière, divers postes supérieurs au sein de la Fédération des Métis du Manitoba (FMM), du Conseil national des Autochtones du Canada (maintenant le Congrès des Peuples autochtones) et du Ralliement national des Métis (RNM). En tant que président du RNM en 1986, il a participé à la défaite de l’Accord de Charlottetown. Le 5 mars 1993, il est assermenté lieutenant-gouverneur du Manitoba, devenant par le fait même le premier Métis à occuper une fonction vice-royale dans l’histoire canadienne. En 2013, Yvon Dumont a obtenu gain de cause en portant en appel l’affaire Fédération des Métis du Manitoba c. Canada (portant sur les revendications territoriales) devant la Cour suprême du Canada. Cette affaire mène à la signature d’un protocole d’entente en mai 2016 entre le gouvernement canadien et la FMM pour « faire avancer les discussions exploratoires sur la réconciliation ». Depuis, Yvon Dumont a continué de se battre pour qu’on reconnaisse le peuple métis en tant que population autochtone distincte.