Naviguer "Histoire/Personnages historiques"

Afficher 181-200 de 671 résultats
Article

Dupuy, Claude-Thomas

Claude-Thomas Dupuy, avocat et intendant de la NOUVELLE-FRANCE de 1725 à 1728 (Paris, France, 10 déc. 1678 -- près de Rennes, France, 15 sept. 1738). Fils d'une famille bourgeoise, Dupuy devient un avocat au parlement de Paris et, en 1720, il achète une charge de maître des requêtes.

Article

Easton, Peter

Peter Easton, pirate (prospère de 1602 à 1615). Corsaire dans la marine d'Élisabeth Ire, Easton perd sa commission à l'avènement de Jacques Ier en 1603 et se tourne alors vers la piraterie.

Éditorial

Éditorial : John Humphrey, Eleanor Roosevelt et la Déclaration universelle des droits de l'homme

En 1946, John Humphrey devient directeur de la Division des droits de l’homme des Nations Unies et Eleanor Roosevelt est nommée représentante des États-Unis à la Commission des droits de l’homme de l’ONU. M. Humphrey était alors un obscur professeur de droit canadien, tandis que Mme Roosevelt était la femme la plus célèbre du monde. Pendant deux ans, ils collaboreront à la rédaction de l’un des documents les plus importants de l’histoire du monde moderne : la Déclaration universelle des droits de l’homme, ratifiée le 10 décembre 1948.

Éditorial

Éditorial : L’arrivée des loyalistes noirs en Nouvelle-Écosse

« La liberté et une ferme. » La promesse est attrayante pour des milliers d’Afro-Américains qui se sont battus dans des régiments britanniques lors de la Révolution américaine (1775-1783) et qui cherchent à fuir l’esclavage. Suivant la guerre, ils se joignent à des dizaines de milliers de loyalistes, des réfugiés américains s’étant battus aux côtés des Britanniques.

Entre 80 000 et 100 000 loyalistes en viennent à fuir les États-Unis. Près de la moitié d’entre eux se rendent en Amérique du Nord britannique. Les vagues principales arrivent en 1783 et 1784. Le territoire qui comprend aujourd’hui les provinces maritimes devient le domicile de plus de 30 000 loyalistes. Les colons décident alors de s’installer principalement sur les côtes de la Nouvelle-Écosse, au Cap-Breton et à l’Île-du-Prince-Édouard (alors nommée l’Île-Saint-Jean).

Éditorial

Éditorial : Le courage de Terry Fox

Terry Fox est de ceux qui n’abandonnent jamais. Bien que brève, sa vie sera totalement orientée vers l’atteinte de ses objectifs. Les obstacles ne font que renforcer sa détermination. Alors qu’il apprend qu’il est atteint d’un cancer et qu’il va perdre une jambe, il décide de faire quelque chose pour aider les autres victimes de cancer. Quand, le 28 juin 1981, la maladie l’emporte, il lègue un héritage d’espoir qui va pousser des millions de gens à prendre la relève de sa cause.

Article

Éditorial : Le drapeau de George Stanley et le « symbole nettement canadien »

Le premier ministre Lester Pearson et John Matheson, un de ses députéslibéraux, sont généralement considérés comme les pères du drapeau du Canada. En 2015, leurs noms ont été au cœur des hommages et des commémorations qui marqueront le 50e anniversaire de la création du drapeau. On oublie cependant souvent le rôle joué dans la naissance de ce symbole emblématique par George Stanley.

Article

Edward Baynes

Edward Baynes, soldat, figure militaire de la GUERRE DE 1812 (date de naissance inconnue; mort à Sidmouth, en Angleterre, en mars 1829). Edward Baynes s'enrôle dans l'armée en 1783 et obtient le grade de porte-étendard. Il passe le début de sa carrière principalement dans les Antilles.

Article

Edward Cornwallis

Edward Cornwallis, fondateur de Halifax en 1749, gouverneur de la Nouvelle-Écosse de 1749 à 1752, chef militaire et gouverneur de Gibraltar de 1762 à 1776 (né le 22 février 1713 à Londres en Angleterre; décédé le 23 janvier 1776 à Gibraltar).

Article

Edward Pakenham

Edward Michael Pakenham, officier de l'armée britannique, figure militaire de la GUERRE DE 1812 (né dans le comté de Westmeath, Irlande, le 19 avril 1778; mort près de la Nouvelle Orléans, Louisiane, le 8 janvier 1815).

Article

Eenoolooapik

Eenoolooapik, aussi connu sous le nom de Bobbie, guide et voyageur inuit (né vers 1820 à Qimisuk [ou Qimmiqsut], baie Cumberland, aux Territoires du Nord-Ouest; mort en 1847 dans la baie Cumberland, au Nunavut). Eenoolooapik a fourni au capitaine de baleinier britannique William Penny une carte de la baie Cumberland qui a permis de retrouver cette région 255 ans après avoir été traversée par l’explorateur britannique John Davis. Les données géographiques fournies aux baleiniers par Eenoolooapik leur ont permis de maintenir pendant des années des stations de pêche permanentes dans la baie Cumberland.

 

Article

Egerton Ryerson

Adolphus Egerton Ryerson, ministre méthodiste, éducateur (né le 24 mars 1803 dans le canton de Charlotteville, comté de Norfolk, au Haut-Canada ; décédé le 18 février 1882 à Toronto, en Ontario). Egerton Ryerson était une importante personnalité du monde de l’éducation et de la politique en Ontario au 19e siècle. Egerton Ryerson est né au sein d’une famille loyaliste et anglicane bien en vue. Il s’est converti au méthodisme et a été ordonné en 1827 par l’Église épiscopale méthodiste. Il a contribué à la fondation et à la rédaction du Christian Guardian (1829), a fondé l’Upper Canada Academy (1836) et est devenu le premier directeur du Victoria College (1841). Il était reconnu comme un partisan de la liberté religieuse et comme étant le fondateur du système d’éducation publique de l’Ontario. L’Université Ryerson a été nommée en son honneur. Cependant, le rôle qu’il a joué dans le développement du système des pensionnats indiens a incité des activistes à réclamer que le nom de l’université soit changé.

Article

Elgin, James Bruce, 8e comte d'

En 1849, le nouveau gouvernement adopte le BILL DES INDEMNITÉS, devant une féroce opposition de la part des Loyalistes. Quand Elgin donne son assentiment, il est attaqué par des émeutiers en colère et les édifices du Parlement à Montréal sont incendiés.

Article

Elzéar Bédard

​Elzéar Bédard, avocat, juge, homme politique, maire et patriote (né le 24 juillet 1799 à Québec, au Bas-Canada; décédé le 11 août 1849 à Montréal, au Canada-Est).

Article

Emily Murphy

Emily Murphy (nom de naissance Ferguson, nom de plume Janey Canuck), écrivaine, journaliste, juge, politicienne et réformatrice (née le 14 mars 1868 à Cookstown, en Ontario ; décédée le 27 octobre 1933 à Edmonton, en Alberta). Emily Murphy a été la première femme magistrate de l’Empire britannique. Elle a également été l’une des « Cinq femmes célèbres » à l’origine de l’affaire des femmes non reconnues civilement, campagne à l’origine de la reconnaissance des femmes en tant que « personnes » aux yeux de la loi britannique. Emily Murphy, féministe et suffragette passionnée souvent au cœur de la controverse, se décrivait elle-même comme une rebelle. Ses opinions sur l’immigration et l’eugénisme ont été critiquées comme étant racistes et élitistes. Elle a été nommée Personnalité d’importance historique nationale en 1958 et sénatrice honoraire en 2009.