Naviguer "Militaire"

Afficher 101-120 de 375 résultats
Article

Elizabeth “Betty” Dimock (Source primaire)

La grande ambition d’Elizabeth « Betty » Dimock pendant la Deuxième Guerre mondiale était de devenir infirmière. Elle s’est inscrite dans l’armée sud-africaine pour soigner les soldats blessés de la campagne menée en Afrique du Nord. Lisez et écoutez l’histoire d’Elizabeth Dimock ci-dessous.

Prenez note que les sources primaires du Projet Mémoire abordent des témoignages personnels qui reflètent les interprétations de l'orateur. Les témoignages ne reflètent pas nécessairement les opinions du Projet Mémoire ou de Historica Canada.

Article

Emilien Dufresne (Source primaire)

Emilien Dufresne était soldat au Royal 22e Régiment pendant la Deuxième Guerre mondiale. Il a fait partie des 14 000 soldats canadiens qui ont pris d’assaut la plage Juno le 6 juin 1944. Découvrez l’histoire d’Emilien Dufresne, qui a été fait prisonnier par les Allemands, mis au travail de force dans une fabrique de sucre et finalement libéré.

Prenez note que les sources primaires du Projet Mémoire abordent des témoignages personnels qui reflètent les interprétations de l'orateur. Les témoignages ne reflètent pas nécessairement les opinions du Projet Mémoire ou de Historica Canada.

Article

Fauquier, John Emilius

John Emilius Fauquier, officier d'aviation (Ottawa, 19 mars 1909 -- Toronto, 3 avr. 1981). Il fait ses études au Ashbury College, devient pilote sur une ligne commerciale puis rejoint l'Aviation royale du Canada (ARC) en 1939.

Article

Fenians

Les fenians étaient membres d’un mouvement du milieu du 19e siècle visant à assurer l’indépendance de l’Irlande vis-à-vis de la Grande-Bretagne. Ils constituaient une organisation secrète et interdite dans l’Empire britannique, où ils étaient connus sous le nom de Fraternité républicaine irlandaise. Ils opéraient librement et ouvertement aux États-Unis sous le nom de Fraternité feniane. Éventuellement, les deux branches ont adopté le nom de « Fenians ». Ils ont lancé une série de raids armés en sol canadien entre 1866 et 1871. Bien que principalement établi aux États-Unis, ce mouvement a été très présent au Canada.

Article

Filip Konowal, V.C.

​Filip Konowal, immigrant ukrainien, soldat de la Première Guerre mondiale, récipiendaire de la croix de Victoria pour acte de bravoure lors de la bataille de la côte 70, président de la filiale nº 360 de la Légion royale canadienne à Toronto et concierge à la Colline du Parlement (né le 25 mars 1887 à Kutkiw, en Ukraine; décédé le 3 juin 1959 à Ottawa, en Ontario).

Article

Francis de Rottenburg

Baron Francis de Rottenburg, soldat, figure militaire de la GUERRE DE 1812 (né à Danzig [aujourd'hui Gdansk], en Pologne, le 4 novembre 1757; mort à Portsmouth, en Angleterre, le 24 avril 1832). Francis de Rottenburg est le fils de Franz Rottenburg, un marchand et propriétaire terrien.

Article

Francis Pegahmagabow

Francis «Peggy » Pegahmagabow, chef anishnaabe (ojibwé), défenseur des droits autochtones, héros de guerre (né le 9 mars 1891 dans la réserve de Parry Island, en Ontario; décédé le 5 août 1952 à Parry Island, en Ontario). L’une des personnes autochtones les plus décorées au Canada pendant la Première Guerre mondiale, Francis Pegahmagabow devient défenseur ardent des droits autochtones et de l’autodétermination.

Article

Francis William Godon (Source primaire)

Francis William Godon n’avait que 19 ans lorsqu’il a servi pour la première fois au sein du Royal Winnipeg Rifles pendant la Deuxième Guerre mondiale. En tant que tireur antichar, le jeune soldat métis faisait partie des 14 000 Canadiens qui ont envahi la Normandie le 6 juin 1944. Lisez et écoutez le récit de Francis Godon sur les horreurs de cette journée et sur le rôle important que la victoire des Alliés a joué.

Prenez note que les sources primaires du Projet Mémoire abordent des témoignages personnels qui reflètent les interprétations de l'orateur. Les témoignages ne reflètent pas nécessairement les opinions du Projet Mémoire ou de Historica Canada.

Article

Frank Bing Wong (Source primaire)

Frank Bing Wong était un caporal sino-canadien dans l’Armée canadienne pendant la Deuxième Guerre mondiale. De 1942 à 1946, il a pris part à la campagne d’Europe du Nord-Ouest. Découvrez les expériences de Frank Wong alors qu’il se remémore les lieux de bataille et l’impact que la libération des Pays-Bas a eu sur l’effort de guerre canadien.

Prenez note que les sources primaires du Projet Mémoire abordent des témoignages personnels qui reflètent les interprétations de l'orateur. Les témoignages ne reflètent pas nécessairement les opinions du Projet Mémoire ou de Historica Canada.

Article

Frank McGee

Francis Clarence McGee (appelé Frank McGee le borgne), joueur de hockey, officier de l'armée (né le 4 novembre 1882 à Ottawa, en Ontario, et décédé le 16 septembre 1916 près de Courcelette, en France).

Article

Frank Narcisse Jérome

Frank Narcisse Jérome, héros de guerre mi’kmaq (né en 1886 à Maria, Gaspésie–Îles-de-la-Madeleine, QC ; décédé en 1934 à Gesgapegiag). Frank Narcisse Jérome est un ancien combattant de la Première Guerre mondiale de la Première nation Gesgapegiag, en Gaspésie, qui a été reconnu à plusieurs reprises durant la Première Guerre mondiale pour sa bravoure. Il a été l’un des 39 soldats canadiens à remporter la Médaille militaire à trois reprises au cours de la Première Guerre mondiale, et est maintenant reconnu comme l’un des anciens combattants autochtones les plus décorés de la guerre (voir Les peuples autochtones et les guerres mondiales et Les peuples autochtones et la Première Guerre mondiale). Le nom de Jérome figure sur le monument de guerre de Gesgapegiag, au Québec.

Article

Frank Robert Miller

Frank Robert Miller, CC, CBE, ingénieur et maréchal en chef de l'air (né le 30 avril 1908 à Kamloops, C.-B.; décédé le 20 octobre 1997 à Charlottesville, Virginie).

Article

Fred Hall, V.C.

​Frederick William Hall, soldat, musicien, commis, récipiendaire de la Croix de Victoria (né le 21 février 1885 à Kilkenny, en Irlande; décédé le 24 avril 1915 près d’Ypres, en Belgique). Durant la Première Guerre mondiale, le sergent‑major Fred Hall est le premier de trois soldats, habitant tous la même rue à Winnipeg, à recevoir la Croix de Victoria (V.C.), la plus haute distinction récompensant des actes de bravoure accomplis par des militaires au service de l’Empire britannique. Un tel tour de force – trois hommes habitant la même rue, en l'occurrence la rue Pine à Winnipeg rebaptisée chemin Valour en leur honneur, décorés de la V.C. – n'a jamais été réalisé nulle part ailleurs dans tout l'Empire britannique.