Bases des Forces canadiennes | l'Encyclopédie Canadienne

Naviguer "Bases des Forces canadiennes"

Afficher 1-4 de 4 résultats
  • Article

    Happy Valley-Goose Bay

    Happy Valley-Goose Bay, ville de Terre-Neuve-et-Labrador constituée en 1973; population de 8109 habitants selon le recensement de 2016 et de 7552 habitants selon le recensement de 2011. La ville de Happy Valley-Goose Bay est le fruit de la fusion de deux villes situées à l’extrémité ouest de Hamilton Inlet, au Labrador. L’établissement de la communauté commence par la construction d’une base aérienne pendant la Deuxième Guerre mondiale. On y retrouve aujourd’hui une base des Forces canadiennes ainsi qu’une petite population civile.

    "https://d3d0lqu00lnqvz.cloudfront.net/media/media/dcdb9156-1ed7-43df-b8d3-36f7d617cd41.jpg" // resources/views/front/categories/view.blade.php
    
    https://d3d0lqu00lnqvz.cloudfront.net/media/media/dcdb9156-1ed7-43df-b8d3-36f7d617cd41.jpg Happy Valley-Goose Bay
  • Article

    Les Forces canadiennes en Europe pendant la Guerre froide

    Pendant la guerre froide, des unités de l’Armée canadienne et de l’Aviation royale canadienne stationnent à l’étranger, pour la première fois en temps de paix. Les soldats et les aviateurs canadiens commencent à arriver en Europe au début des années 1950, peu après le commencement de la guerre froide, et restent jusqu’en 1993, après qu’elle a pris fin. Au total, plus de 100 000 militaires canadiens servent, en France et en Allemagne de l’Ouest, au cours de cette période.

    "https://d3d0lqu00lnqvz.cloudfront.net/media/media/e011169341-v8.jpg" // resources/views/front/categories/view.blade.php
    
    https://d3d0lqu00lnqvz.cloudfront.net/media/media/e011169341-v8.jpg Les Forces canadiennes en Europe pendant la Guerre froide
  • Article

    NCSM Conestoga

    Le NCSM Conestoga était un établissement de formation de base pour le Service féminin de la Marine royale du Canada (SFMRC) pendant la Deuxième Guerre mondiale. Situé à Galt, en Ontario, il a fonctionné de 1942 à 1945. Sur près de 6 800 femmes ayant servi au sein du SFMRC, la plupart ont été formées au NCSM Conestoga.

    "https://d3d0lqu00lnqvz.cloudfront.net/media/new_article_images/IsabelMacneill/WRCNS at Conestoga.jpg" // resources/views/front/categories/view.blade.php
    
    https://d3d0lqu00lnqvz.cloudfront.net/media/new_article_images/IsabelMacneill/WRCNS at Conestoga.jpg NCSM Conestoga
  • Article

    SFC Shelburne (NCSM Shelburne)

    Pendant la Deuxième Guerre mondiale, une grande base de réparation navale a été établie à Shelburne, en Nouvelle-Écosse, où beaucoup de vaisseaux alliés ont été réparés et modifiés après avoir servi à la protection des convois et la lutte anti-sous-marine dans l’Atlantique. Pendant la Guerre froide, le NCSM Shelburne (plus tard renommé Station des Forces canadiennes (SFC) Shelburne) a joué un rôle important dans la lutte anti-sous-marine au sein du réseau de stations sonar SOSUS/IUSS qui servait à identifier et localiser les sous-marins soviétiques. La SFC Shelburne a été décommissionnée en 1995.

    "https://d3d0lqu00lnqvz.cloudfront.net/ASW/Shelburne1962.jfif" // resources/views/front/categories/view.blade.php
    
    https://d3d0lqu00lnqvz.cloudfront.net/ASW/Shelburne1962.jfif SFC Shelburne (NCSM Shelburne)

Aider L'Encyclopédie canadienne

L'Encyclopédie canadienne est un projet de Historica Canada, un organisme de bienfaisance non partisane, qui se consacre à mieux faire connaître aux Canadiens leur pays. Nous produisons également les Minutes du patrimoine et d'autres programmes. Si vous croyez que tous les Canadiens devraient avoir accès à de l'information exacte, impartiale et des mises à jour régulières sur l'histoire et la culture du Canada dans les deux langues officielles, veuillez envisager de faire un don dès aujourd'hui. Tous les dons de plus de 3 $ recevront un reçu d’impôt.

A propos