Naviguer "Cols et pistes"

Afficher 1-20 de 20 résultats
Article

Col Allison

Le col Allison, d'une altitude de 1352 m, situé au kilomètre 60, est le point le plus élevé de la route de Hope-Princeton (ouverte en 1949), qui traverse la ​chaîne des Cascades, dans le Sud de la ​Colombie-Britannique.

Article

Col Athabasca

Le col Athabasca, d'une altitude de 1748 m, est situé à la limite sud-ouest du Parc national Jasper, sur la frontière de la ​Colombie-Britannique et de ​l'Alberta.

Article

Col Chilkoot

Le col Chilkoot, d'une altitude de 1067 m, est situé à la frontière de la Colombie-Britannique et de l'Alaska.

Article

Col Crowsnest

Le col Crowsnest (alt. 1357 m) est situé dans les ROCHEUSES, à la frontière de la Colombie-Britannique et de l'Alberta. Son nom vient probablement d'une anecdote selon laquelle des indiens crows s'y seraient « nichés » après une bataille contre une autre tribu.

Article

Col Eagle

Le col Eagle, à une altitude d'environ 550 m, traverse le Gold Range de la chaîne des Monashee, entre le lac Shuswap et le fleuve Columbia, à 12 km au sud-ouest de Revelstoke, en Colombie-Britannique.

Article

Col Jumbo

Le col Jumbo est situé à 2270 m d'altitude, au centre de la chaîne Purcell en Colombie-Britannique.

Article

Col Pine

Situé à une altitude de 874 m, le col Pine traverse la ligne de partage des eaux continentales du nord-ouest au sud-est dans la partie Nord-Est de la Colombie-Britannique.

Article

Col Vermilion

Col situé à une altitude de 1651 m, entre les montagnes Boom et Storm, à la frontière de la Colombie-Britannique et de l'Alberta, à 42 km à l'Ouest de Banff.

Article

Col White

Le col White, d'une altitude de 888 m, chevauche la frontière de l'Alaska et de la Colombie-Britannique. Il se trouve à environ 125 km au sud de Whitehorse, au Yukon.

Article

Col Yellowhead

Le col Yellowhead, d'une altitude de 1133 m, traverse la ligne de partage des eaux entre l'Alberta et la Colombie-Britannique. Il est situé à 25 km à l'ouest de JASPER. À partir du col, la rivière Miette s'écoule vers l'est et rejoint la rivière Athabasca à Jasper.

Article

Piste Chilkoot

Maintenant, la piste un peu améliorée et remise en état par les services des parcs des gouvernements canadien et américain offre des terrains de camping et d'autres aménagements.

Article

Piste d'Athabasca Landing

La mise en place de lignes de chemin de fer (qui atteignent Athabasca en 1912, Grande Prairie en 1916 et Fort McMurray en 1917) diminue l'importance de la piste. Elle est cependant utilisée lors de la construction de la Route de l'Alaska pendant la Deuxième Guerre mondiale.

Article

Portage

Le portage est une voie terrestre qui sert à contourner un obstacle sur une voie d'eau. Jusqu'au début du XIXe siècle, la plupart des habitants du Canada actuel voyagent surtout sur les cours d'eau. Alexander MACKENZIE et Simon FRASER prouvent qu'il est possible, en effectuant 100 portages, de relier en canot le Saint-Laurent aux océans Pacifique ou Arctique.

Article

Sentiers et couloirs de verdure

Le territoire canadien s’est développé le long des multiples cours d’eau utilisés par les peuples autochtones, les premiers explorateurs, les marchands de fourrures et les pionniers. À mesure que le Canada s’est développé, l’automobile et les routes ont été de plus en plus présentes dans le paysage. Les sentiers sont presque tombés dans l’oubli, à l’exception des territoires protégés et des parcs. Aujourd’hui, un nombre croissant de Canadiens participent aux activités récréatives qu’offrent les sentiers. Ceux-ci sont soit aménagés par des organismes, comme des parcs, des villes et des Premières Nations, ou encore laissés à eux-mêmes. En 2010, le Canada comptait 278 576 km de sentiers aménagés, ce qui équivaut à environ 50 fois la largeur du pays, du cap Spear, à Terre-Neuve-et-Labrador, jusqu’à la frontière entre le Yukon et l’Alaska. Le Québec est la province ayant le plus important réseau de sentiers aménagés. On y trouve un peu plus de 27 % de tous les sentiers canadiens aménagés (77 030 km).