Naviguer "Places"

Afficher 81-100 de 2195 résultats
Article

Badlands

Les badlands sont des reliefs spectaculaires caractérisés par un réseau de ravines profondes, étroites et sinueuses. On y trouve également, à l’occasion, des cheminées de fée. Leurs pentes escarpées et arides fournissent des preuves frappantes de la force de l’érosion éolienne et de l’érosion par l’eau qui sont à l’origine de modifications permanentes du terrain.

Article

Baie

Une baie est une étendue d’eau partiellement renfermée par des terres et reliée à une masse d’eau plus importante. En général, une baie est plus grande qu’une anse et plus petite qu’un golfe. Il existe toutefois des exceptions. Par exemple, la baie d’Hudson couvre une superficie beaucoup plus large que celle du golfe Persique. Dans le sens strict du terme et conformément à une entente internationale, une baie désigne une étendue d’eau dont l’ouverture (soit la frontière entre la baie et la masse d’eau plus importante à laquelle celle-ci est reliée) ne dépasse pas 24 milles marins. La superficie d’une baie doit en outre excéder celle d’un demi-cercle ayant l’ouverture pour diamètre.

Article

Baie Clayoquot

La baie Clayoquot est un bras de mer spectaculaire et varié de l'océan Pacifique, large de près 100 km, situé sur la côte ouest de l'île de Vancouver (superf. approx. : maritime, 784,25 km2; terrestre, y compris les plans d'eau douce, 2715,75 km2).

Article

Baie d'Espoir

La baie d'Espoir est un bras de la baie de l'Hermitage, semblable à un fjord, située près de la côte Sud de Terre-Neuve, nichée entre West Head et Dawson Point, à 3 km à l'intérieur des terres. La baie d'Espoir, d'une longueur de plus de 50 km de l'entrée à la tête, est non englacée.

Article

Baie d'Hudson

La baie d'Hudson est une vaste mer intérieure de 822 324 km2 qui pénètre profondément dans le Nord-Est du Canada.

Article

Baie de Baffin

Les courants y circulent généralement dans le sens inverse des aiguilles d'une montre. Au large du Groenland, ses eaux salées et relativement tempérées coulent vers le nord, tandis que, au large de l'île de Baffin, ses eaux froides et plus douces provenant de l'océan Arctique coulent vers le sud.

Article

Baie de Chignectou

La baie de Chignectou, bras nord-est de la baie de Fundy. Ce nom provient du mot autochtone sigunikt, qui signifierait « tissu pour les pieds », peut-être d'après une légende Mi'kmaq.

Article

Baie de la Conception

La baie de la Conception est l'une des plus importantes de Terre-Neuve. Elle est formée de deux bras pointant vers le nord, de la Presqu'Île Avalon qui s'étirent vers le nord.

Article

Baie de Malpèque

La baie de Malpèque est une baie pittoresque si profondément ancrée à l'intérieur de la côte Nord-Est de l'Île-du-Prince-Édouard que sa rive Sud s'avance pour n'être plus qu'à 7 km de la côte Sud de l'île.

Article

Baie de Passamaquoddy

Petite baie située à proximité de l'entrée de la baie de Fundy (voir FUNDY, BAIE DE ET GOLFE DU MAINE) dont l'embouchure est délimitée par un chapelet d'îles, notamment l'île DEER et l'île DEER et l'île CAMPOBELLO et baignée par des marées de forte amplitude (8,3 m).

Article

Baie de Plaisance

La baie de Plaisance (qui signifie « un endroit agréable ») est une baie étendue et profonde, délimitée à l'ouest par la péninsule Burin de Terre-Neuve et à l'est par le sud-ouest de la Prequ'Île Avalon.

Article

Baie des Chaleurs

La baie des Chaleurs, qui s'étend entre la PÉNINSULE GASPÉSIENNE, au Québec, et le Nord du Nouveau-Brunswick, est la baie la plus large du golfe du Saint-Laurent. L'ÎLE MISCOU est située à son entrée.

Article

Baie Georgienne

Contrastant avec les douces falaises de calcaire de la côte ouest, la côte est, taillée dans le dur rebord du Bouclier canadien, est découpée en myriades de baies, d'anses et de criques, sans compter les milliers d'îles éparpillées le long du littoral.

Article

Baie James

Prolongement sud de la BAIE D'HUDSON, la baie James est large d'environ 160 km entre la pointe Louis-XIV, sur la côte Est, et le cap Henrietta-Marie, à l'ouest.