Naviguer "Politiciens"

Article

Jonathan McCully

​Jonathan McCully, Père de la Confédération, sénateur, politicien, journaliste, avocat, enseignant (né le 25 juillet 1809 dans le comté de Cumberland, en Nouvelle-Écosse; décédé le 2 janvier 1877 à Halifax, en Nouvelle-Écosse).

Article

Régis Labeaume

Régis Labeaume, dirigeant dans le secteur minier, homme d’affaires, politicien, 37e maire de Québec depuis 2007 (né le 2 mai 1956 à Roberval, au Québec). Depuis dix ans, sous la direction du maire Labeaume, Québec a attiré plusieurs entreprises et des activités de divertissement de tout premier plan, sans toutefois réussir à ramener une très recherchée franchise de la Ligue nationale de hockey.

Article

Leader parlementaire

Le député fédéral nommé par chaque parti pour agir comme stratège et tacticien en chef à la Chambre des communes porte de façon non officielle le titre de leader parlementaire. Le leader parlementaire du gouvernement est un ministre qui porte le titre honorifique de président du Conseil privé.

Article

Sir Samuel Leonard Tilley

Sir Samuel Leonard Tilley Père de la Confédération, lieutenant-gouverneur du Nouveau-Brunswick (1873-1878, 1885-1893), premier ministre du Nouveau-Brunswick (1861-1865) et pharmacien (né le 8 mai 1818 à Gagetown, au Nouveau-Brunswick; décédé le 25 juin 1896 à Saint John, au Nouveau-Brunswick).

Article

William Lyon Mackenzie

William Lyon Mackenzie (né le 12 mars 1795 à Dundee, en Écosse, et décédé le 28 août 1861 à Toronto, en Ontario) est journaliste, homme politique, membre de l’Assemblée législative et premier maire de Toronto. Il est aussi l’un des dirigeants des Rébellions de 1837.

Article

René Lévesque

René Lévesque, premier ministre du Québec de 1976 à 1985, homme politique, journaliste, militant nationaliste (né le 24 août 1922 à Campbellton, NB; décédé le 1er novembre 1987 à Montréal, QC).

Article

Wade MacLauchlan

H. Wade MacLauchlan, C.M., O.P.E.I., membre de l’Assemblée législative, 32e premier ministre de l’Île-du-Prince-Édouard de 2015 à 2019, président de l’Université de l’Île-du-Prince-Édouard de 1999 à 2011, avocat, universitaire (né le 10 décembre 1954 à Stanhope, à l’Île-du-Prince-Édouard). H. Wade MacLauchlan a été assermenté premier ministre de l’Île-du-Prince-Édouard le 23 février 2015. Il devenait ainsi le premier politicien ouvertement homosexuel à occuper la position de premier ministre dans la province. Cet ancien professeur de droit et président de l’Université de l’Île-du-Prince-Édouard a été nommé compagnon de l’Ordre du Canada en 2008 et officier de l’Ordre de l’Île-du-Prince-Édouard en 2014. Il est l’auteur de Alex B. Campbell : The Prince Edward Island Premier Who Rocked the Cradle (2014).

Article

Vincent Massey

Charles Vincent Massey, P.C., C.C., gouverneur général de 1952 à 1959, historien, chef d’entreprise, politicien, diplomate, commissaire royal et mécène des arts (né le 20 février 1887 à Toronto; décédé le 30 décembre 1967 à Londres, en Angleterre). Vincent Massey a été le premier gouverneur général canadien du Canada. Il a aidé à créer l’Ordre du Canada en 1967, et, à titre de défenseur des arts au Canada, a jeté les bases du Conseil des arts du Canada, de la Bibliothèque nationale du Canada et du Centre national des Arts.

Article

Tom Mulcair

Thomas Joseph « Tom » Mulcair, C.P., chef du Nouveau Parti démocratique (NPD) de 2012 à 2017, chef de l’opposition officielle de 2012 à 2015, ministre du Cabinet provincial, avocat, professeur d’université, commentateur politique et auteur (né le 24 octobre 1954 à Ottawa, en Ontario). Thomas Mulcair a joué un rôle clé dans l’obtention d’un appui au NPD au Québec pendant les élections fédérales de 2011, après lesquelles le parti, alors dirigé par Jack Layton, est devenu l’opposition officielle. Quatre ans plus tard, aux élections fédérales de 2015, Thomas Mulcair n’a su mener le NPD qu’en troisième position. Il est toutefois demeuré chef du NPD jusqu’à ce qu’il soit remplacé par Jagmeet Singh en 2017. L’année suivante, Thomas Mulcair a démissionné de son poste à la Chambre des Communes et est devenu professeur invité à l’Université de Montréal. Il est également devenu commentateur politique pour plusieurs réseaux de télé et de radio en 2018.

Article

Rachel Notley

Rachel Anne Notley, 17e première ministre de l’Alberta (2015-) et chef du Nouveau Parti démocratique de l’Alberta (2014-), avocate (née le 17 avril 1964 à Edmonton, en Alberta). En tant qu’avocate, Rachel Notley se spécialise dans les questions liées au droit du travail et exerce en Colombie-Britannique et en Alberta. Fille de Grant Notley, chef du NPD de l’Alberta de 1968 à 1984, elle a gagné sa première élection en 2008 et a été élue chef du parti en 2014. Rachel Notley a conduit son parti à une victoire électorale surprise le 5 mai 2015 en battant les progressistes-conservateurs, le parti qui, au pouvoir depuis 1971, détenait le record de longévité au Canada pour un gouvernement. En 2019, Notley et le NPD ont perdu les élections provinciales générales en Alberta au Parti conservateur uni de Jason Kenney.

Article

Romeo Saganash

Roméo Saganash, avocat, homme politique, défenseur des droits autochtones (né le 28 octobre 1962 à Waswanipi, une collectivité crie située au sud-est de la baie James, au centre du Québec). Roméo Saganash est le premier député autochtone du Québec et le premier Cri à recevoir un diplôme de premier cycle en droit. Il est selon toute vraisemblance le premier dirigeant autochtone canadien à se porter candidat à la direction d’un parti politique d’importance. Au cours des 20 dernières années, Roméo Saganash a représenté les Cris dans le cadre de nombreux forums nationaux et internationaux portant sur des questions autochtones. Pendant 23 ans, il contribue aux efforts menant à la négociation de la Déclaration des Nations Unies sur les droits des peuples autochtones, une résolution qui fournit un cadre pour la mise en œuvre des droits issus des traités entre les Premières nations et le gouvernement du Canada et pour l’acquittement d’autres obligations en vertu d’accords internationaux. Roméo Saganash consacre sa carrière entière au soutien des droits économiques, environnementaux, juridiques et constitutionnels des peuples autochtones au Canada, plus particulièrement les Cris de la région de la baie James.