Colonial | l'Encyclopédie Canadienne

Naviguer "Colonial"

Afficher 1-15 de 51 résultats
  • Article

    Guerre d’Aroostook

    La guerre d’Aroostook est une confrontation entre les autorités britanniques et celles de l’État du Maine sur le territoire contesté connu sous le nom de Madawaska. Durant les guerres napoléoniennes, la Grande-Bretagne manque cruellement de bois, et les forêts de pins de la région deviennent une importante ressource. Réclamé par le Maine et le Nouveau-Brunswick, Madawaska est un terreau fertile d’affrontements entre les deux parties. La guerre atteint son apogée en 1838-1839 quand le gouverneur du Maine, John Fairfield, envoie un groupe mené par Rufus McIntyre pour empêcher les « provinciaux » d’entrer sur le territoire que John Fairfield croit appartenir au Maine. Rufus McIntyre est capturé et accusé d’invasion de la colonie. Le conflit prend fin en 1842 avec le traité Webster-Ashburton qui divise le territoire avec le fleuve Saint-Jean pour frontière.

    "https://d3d0lqu00lnqvz.cloudfront.net/media/media/0052e055-bf0b-4980-8f10-08f926f15b9b.jpg" // resources/views/front/categories/view.blade.php
    
    https://d3d0lqu00lnqvz.cloudfront.net/media/media/0052e055-bf0b-4980-8f10-08f926f15b9b.jpg Guerre d’Aroostook
  • Article

    Bataille de la Restigouche

    Après la chute de Québec, en septembre 1759, les Français envoient à la France une demande urgente de 4000 soldats et de vivres. Ce n'est que le 19 avril que cinq navires marchands et une frégate quittent Bordeaux avec 400 hommes et des vivres.

    "https://d3d0lqu00lnqvz.cloudfront.net/media/Categories_Placeholders/MemoryProject/Harold Bruce Hayward_MemoryProject.jpg" // resources/views/front/categories/view.blade.php
    
    https://d3d0lqu00lnqvz.cloudfront.net/media/Categories_Placeholders/MemoryProject/Harold Bruce Hayward_MemoryProject.jpg Bataille de la Restigouche
  • Article

    Bataille de Sainte-Foy

    La bataille de Sainte-Foy est un affrontement survenu le 28 avril 1760 sur les hauteurs de Québec entre les armées britannique et française au cours de la guerre de Sept Ans. Elle oppose les 7 000 hommes du général français François-Gaston de Lévis aux 3 400 soldats du général James Murray dans un violent combat qui se conclut par une importante victoire française. Après la bataille, les Français mènent un siège infructueux contre la ville de Québec et sont finalement forcés à la retraite par l’arrivée de renforts britanniques sur le fleuve Saint-Laurent.

    "https://d3d0lqu00lnqvz.cloudfront.net/bataille-de-sainte-foy.jpg" // resources/views/front/categories/view.blade.php
    
    https://d3d0lqu00lnqvz.cloudfront.net/bataille-de-sainte-foy.jpg Bataille de Sainte-Foy
  • Article

    Bataille des plaines d’Abraham

    La bataille des plaines d’Abraham (13 septembre 1759), aussi appelée bataille de Québec, a été un moment charnière de la guerre de Sept Ans et de l’histoire du Canada. Une force d’invasion britannique, menée par le général James Wolfe, a vaincu les troupes françaises dirigées par le marquis de Montcalm, ce qui a mené à la reddition de la ville de Québec aux Britanniques. Les deux commandants sont morts de blessures subies lors de la bataille. Les Français n’ont jamais repris la ville de Québec, et ils ont perdu le contrôle de la Nouvelle-France en 1760. À la fin de la guerre, en 1763, la France a cédé un bon nombre de ses possessions coloniales aux Anglais, incluant le Canada. (Ce texte est l’article complet sur la bataille des plaines d’Abraham. Si vous souhaitez en lire un résumé en termes simples, veuillez consulter : Bataille des plaines d’Abraham (résumé en langage simple).)

    "https://d3d0lqu00lnqvz.cloudfront.net/media/media/ea7e8555-9481-4ebb-9585-dc9a4abd22d8.jpg" // resources/views/front/categories/view.blade.php
    
    https://d3d0lqu00lnqvz.cloudfront.net/media/media/ea7e8555-9481-4ebb-9585-dc9a4abd22d8.jpg Bataille des plaines d’Abraham
  • Article

    Capitulation de Montréal, 1760

    La bataille des plaines d’Abraham et la capitulation de Québec en 1759 rendent la situation stratégique de la Nouvelle-France désespérée. Malgré une victoire lors de la bataille de Sainte-Foy, les forces françaises se voient isolées à Montréal par les forces britanniques. Le commandant français, François-Gaston de Lévis, souhaite continuer la lutte. Cependant, le gouverneur de la Nouvelle-France, Pierre-Rigaud de Vaudreuil, décide de rendre la ville. Il souhaite éviter plus de pertes humaines inutiles. Lors de la capitulation de Montréal aux forces britanniques le 8 septembre 1760, la Grande‑Bretagne réalise effectivement sa conquête de la Nouvelle‑France.

    "https://d3d0lqu00lnqvz.cloudfront.net/media/media/6e4b8d8c-4e26-44d6-b6b2-20b6df8bd8f2.jpg" // resources/views/front/categories/view.blade.php
    
    https://d3d0lqu00lnqvz.cloudfront.net/media/media/6e4b8d8c-4e26-44d6-b6b2-20b6df8bd8f2.jpg Capitulation de Montréal, 1760
  • "https://d3d0lqu00lnqvz.cloudfront.net/media/Categories_Placeholders/MemoryProject/Harold Bruce Hayward_MemoryProject.jpg" // resources/views/front/categories/view.blade.php
    
    https://d3d0lqu00lnqvz.cloudfront.net/media/Categories_Placeholders/MemoryProject/Harold Bruce Hayward_MemoryProject.jpg Capture of the Tigress and Scorpion, War of 1812
  • Éditorial

    Alexander Dunn à la bataille de Balaclava

    L'article suivant est un éditorial rédigé par le personnel de l'Encyclopédie canadienne. Ces articles ne sont pas généralement mis à jour.

    "https://d3d0lqu00lnqvz.cloudfront.net/media/Categories_Placeholders/MemoryProject/Harold Bruce Hayward_MemoryProject.jpg" // resources/views/front/categories/view.blade.php
    
    https://d3d0lqu00lnqvz.cloudfront.net/media/Categories_Placeholders/MemoryProject/Harold Bruce Hayward_MemoryProject.jpg Alexander Dunn à la bataille de Balaclava
  • Article

    Citadelle d'Halifax

    Peu après l'achèvement de la citadelle, l'emploi généralisé de canons rayés dont la portée et la précision sont très supérieures à celles des anciens canons a rendu désuète la coûteuse installation.

    "https://d3d0lqu00lnqvz.cloudfront.net/media/media/2a4ab68a-776a-430a-9155-c6d6ae17697b.jpg" // resources/views/front/categories/view.blade.php
    
    https://d3d0lqu00lnqvz.cloudfront.net/media/media/2a4ab68a-776a-430a-9155-c6d6ae17697b.jpg Citadelle d'Halifax
  • Article

    Crown Point

    Grande péninsule commandant stratégiquement le passage étroit de la partie sud-ouest du lac CHAMPLAIN, dans le Nord de l'État de New York. En 1731, les Français y construisent le fort Saint-Frédéric pour défendre leur position territoriale de l'invasion des colonies britanniques d'Amérique.

    "https://d3d0lqu00lnqvz.cloudfront.net/media/Categories_Placeholders/Dreamstime/dreamstimemaximum_1234203191.jpg" // resources/views/front/categories/view.blade.php
    
    https://d3d0lqu00lnqvz.cloudfront.net/media/Categories_Placeholders/Dreamstime/dreamstimemaximum_1234203191.jpg Crown Point
  • Article

    D’autrefois à maintenant : en commémoration de Lundy’s Lane

    Le 25 juillet 2014, le Canada célèbre le bicentenaire de la bataille de Lundy’s Lane, une des plus sanglantes batailles de la guerre de 1812. La première célébration marquante de cet événement remonte à 1914, quand, quelques jours à peine avant le début de la Première Guerre mondiale, une foule de gens se réunissent pour célébrer 100 années de paix.

    "https://d3d0lqu00lnqvz.cloudfront.net/media/media/297de7ae-f50e-4b6b-ab5b-103f73d1ebe1.jpg" // resources/views/front/categories/view.blade.php
    
    https://d3d0lqu00lnqvz.cloudfront.net/media/media/297de7ae-f50e-4b6b-ab5b-103f73d1ebe1.jpg D’autrefois à maintenant : en commémoration de Lundy’s Lane
  • Article

    Fort Beauséjour

    Le Fort Beauséjour se trouve sur la rive ouest de la rivière Missaguash, près de l'emplacement actuel de Sackville, au Nouveau-Brunswick. Il a été construit de 1751 à 1755 par les Français pour faire contrepoids à son voisin britannique, le Fort Lawrence (près d'Amherst, en Nouvelle-Écosse).

    "https://d3d0lqu00lnqvz.cloudfront.net/media/Categories_Placeholders/Dreamstime/dreamstimemaximum_1234203191.jpg" // resources/views/front/categories/view.blade.php
    
    https://d3d0lqu00lnqvz.cloudfront.net/media/Categories_Placeholders/Dreamstime/dreamstimemaximum_1234203191.jpg Fort Beauséjour
  • Article

    Fort Chambly

    En 1813, au cours de la GUERRE DE 1812, on entreprend la construction d'un vaste complexe militaire. Mal entretenu et délabré, le Fort Chambly est abandonné en 1851. En 1882-1883, des particuliers restaurent le site, qui deviendra le parc historique national du Fort Chambly en 1921.

    "https://d3d0lqu00lnqvz.cloudfront.net/media/media/f449a69c-459a-4c23-b187-211f7516157b.jpg" // resources/views/front/categories/view.blade.php
    
    https://d3d0lqu00lnqvz.cloudfront.net/media/media/f449a69c-459a-4c23-b187-211f7516157b.jpg Fort Chambly
  • Article

    Fort Duquesne

    Le fort Duquesne se trouve au confluent des rivières Allegheny et Monongahela, à l'emplacement actuel de Pittsburgh, en Pennsylvanie. Pendant la GUERRE DE SEPT ANS, il défend le territoire possédant la plus haute importance stratégique du front ouest.

    "https://d3d0lqu00lnqvz.cloudfront.net/media/Categories_Placeholders/Dreamstime/dreamstimemaximum_1234203191.jpg" // resources/views/front/categories/view.blade.php
    
    https://d3d0lqu00lnqvz.cloudfront.net/media/Categories_Placeholders/Dreamstime/dreamstimemaximum_1234203191.jpg Fort Duquesne
  • Article

    Fort Frontenac

    En 1982, des fouilles archéologiques ont permis de mettre au jour une partie des fortifications originales dans le centre-ville de Kingston. Une partie des murs a été exposée et stabilisée.

    "https://d3d0lqu00lnqvz.cloudfront.net/media/media/224b2211-a1a9-4b89-888f-fab9972af144.jpg" // resources/views/front/categories/view.blade.php
    
    https://d3d0lqu00lnqvz.cloudfront.net/media/media/224b2211-a1a9-4b89-888f-fab9972af144.jpg Fort Frontenac
  • Article

    Fort Haldimand

    Le Fort Haldimand s'élève sur le promontoire ouest de l'île Carleton, à l'extrémité est du lac ONTARIO, à environ 16 km au large de Kingston (Ontario). Le fort est construit en 1778 par les Britanniques durant la guerre de la RÉVOLUTION AMÉRICAINE.

    "https://d3d0lqu00lnqvz.cloudfront.net/media/Categories_Placeholders/Dreamstime/dreamstimemaximum_1234203191.jpg" // resources/views/front/categories/view.blade.php
    
    https://d3d0lqu00lnqvz.cloudfront.net/media/Categories_Placeholders/Dreamstime/dreamstimemaximum_1234203191.jpg Fort Haldimand

Aider L'Encyclopédie canadienne

L'Encyclopédie canadienne est un projet de Historica Canada, un organisme de bienfaisance non partisane, qui se consacre à mieux faire connaître aux Canadiens leur pays. Nous produisons également les Minutes du patrimoine et d'autres programmes. Si vous croyez que tous les Canadiens devraient avoir accès à de l'information exacte, impartiale et des mises à jour régulières sur l'histoire et la culture du Canada dans les deux langues officielles, veuillez envisager de faire un don dès aujourd'hui. Tous les dons de plus de 3 $ recevront un reçu d’impôt.

A propos