Canadiens américains | l'Encyclopédie Canadienne

Naviguer "Canadiens américains"

Afficher 1-8 de 8 résultats
  • Article

    Américains

    Tout acte de migration est, en soi, une aventure, et même le migrant nord-américain a par moments été motivé par l'esprit d'aventure. L'interpénétration entre le peuple canadien et le peuple américain est telle qu'aucun Canadien ne peut avoir échappé à son influence.

    "https://d3d0lqu00lnqvz.cloudfront.net/media/media/5b52b570-6e9b-476a-94a9-af4ca135ac51.jpg" // resources/views/front/categories/view.blade.php
    
    https://d3d0lqu00lnqvz.cloudfront.net/media/media/5b52b570-6e9b-476a-94a9-af4ca135ac51.jpg Américains
  • Article

    Dominique Gaspard

    Dominique François Gaspard, médecin et bâtisseur de communauté (né le 22 décembre 1884 à La Nouvelle-Orléans, en Louisiane; décédé le 6 février 1938 à Montréal, au Québec). Dominique Gaspard était un médecin respecté et un pionnier dans la communauté noire de Montréal. Après avoir servi avec distinction dans un hôpital de campagne pendant la Première Guerre mondiale, il s’est consacré à la médecine à Montréal. Il a également travaillé à la création de débouchés sociaux et intellectuels pour les hommes noirs de la ville. Catholique bilingue, Dominique Gaspard s’est démarqué au sein de la communauté noire montréalaise du début du 20e siècle, majoritairement anglophone et protestante. Sa vie sera marquée par des enjeux complexes touchant la langue, l’origine ethnique et l’immigration, des thématiques rarement abordées dans les témoignages des communautés anglophones et noires du Québec.

    "https://d3d0lqu00lnqvz.cloudfront.net/media/new_article_images/DominiqueGaspard/M_Dominique_Gaspard.jpeg" // resources/views/front/categories/view.blade.php
    
    https://d3d0lqu00lnqvz.cloudfront.net/media/new_article_images/DominiqueGaspard/M_Dominique_Gaspard.jpeg Dominique Gaspard
  • Article

    Feinberg, Abraham

    Abraham Feinberg, né Nisselevicz, rabbin, chanteur et militant pour la paix (Bellaire, Ohio, 14 sept. 1899 -- Reno, Nevada, 5 oct. 1986). Feinberg grandit et fait ses études aux États-Unis, où il occupe des chaires rabbiniques dans les années 1920.

    "https://d3d0lqu00lnqvz.cloudfront.net/media/Categories_Placeholders/Dreamstime/dreamstimemaximum_35118738202.jpg" // resources/views/front/categories/view.blade.php
    
    https://d3d0lqu00lnqvz.cloudfront.net/media/Categories_Placeholders/Dreamstime/dreamstimemaximum_35118738202.jpg Feinberg, Abraham
  • Article

    Fenians

    Les fenians étaient membres d’un mouvement du milieu du 19e siècle visant à assurer l’indépendance de l’Irlande vis-à-vis de la Grande-Bretagne. Ils constituaient une organisation secrète et interdite dans l’Empire britannique, où ils étaient connus sous le nom de Fraternité républicaine irlandaise. Ils opéraient librement et ouvertement aux États-Unis sous le nom de Fraternité feniane. Éventuellement, les deux branches ont adopté le nom de « Fenians ». Ils ont lancé une série de raids armés en sol canadien entre 1866 et 1871. Bien que principalement établi aux États-Unis, ce mouvement a été très présent au Canada.

    "https://d3d0lqu00lnqvz.cloudfront.net/media/media/a4c521f1-90fe-495e-9550-39952e8e3d07.jpg" // resources/views/front/categories/view.blade.php
    
    https://d3d0lqu00lnqvz.cloudfront.net/media/media/a4c521f1-90fe-495e-9550-39952e8e3d07.jpg Fenians
  • Article

    Franco-Américains

    Entre 1840 et 1930, près d’un million de francophones du Canada ont émigré aux États-Unis. (Voir aussi Canada et États-Unis.) La plupart des émigrants venaient du Québec, bien qu’il y avait aussi des Acadiens des provinces de l’Atlantique. Ces émigrants vivaient dans tout le nord des États-Unis, mais la plupart se sont installés en Nouvelle-Angleterre. La plus grande cohorte travaillait dans l’industrie du textile. Les années 1880 et 1890 sont la crête de plusieurs vagues d’émigration qui prennent fin avec la crise des années 1930. Également connus sous le nom de Franco-Américains, environ deux millions de descendants de Canadiens français vivent aujourd’hui en Nouvelle-Angleterre.

    "https://d3d0lqu00lnqvz.cloudfront.net/media/media/service-pnp-nclc-01700-01784v.jpg" // resources/views/front/categories/view.blade.php
    
    https://d3d0lqu00lnqvz.cloudfront.net/media/media/service-pnp-nclc-01700-01784v.jpg Franco-Américains
  • Article

    Hippies au Canada

    On a appelé « hippies » les jeunes qui ont vécu la contre-culture des années 1960, un mouvement qui a pris naissance aux États-Unis et s’est répandu au Canada dans la seconde moitié de la décennie. Le nom hippie dérive de l’adjectif hip, par lequel on décrivait les jeunes bohèmes qui vivaient dans le quartier new-yorkais de Greenwich Village et dans la ville de San Francisco dans les années 1950 et 1960. Les hippies font partie de la génération du baby-boom, née aussitôt après la fin de la Deuxième Guerre mondiale (voirLes baby-boomers au Canada). Cette vague de natalité a transformé la société canadienne : au milieu des années 1960, plus de la moitié de la population du Canada, qui comptait alors 20 millions de personnes, avait moins de 25 ans.

    "https://d3d0lqu00lnqvz.cloudfront.net/media/new_article_images/HippiesinCanada/VW_Van_Hippies_British_Columbia.jpg" // resources/views/front/categories/view.blade.php
    
    https://d3d0lqu00lnqvz.cloudfront.net/media/new_article_images/HippiesinCanada/VW_Van_Hippies_British_Columbia.jpg Hippies au Canada
  • Article

    Loyalistes au Canada

    Les loyalistes étaient des colons américains d’origines ethniques diverses qui ont soutenu la cause britannique lors de la guerre de la Révolution américaine (1775-1783). Des dizaines de milliers de loyalistes ont migré en Amérique du Nord britannique pendant et après la guerre. Cette migration a donné lieu à une importance croissance démographique de la population, et à la création du Haut-Canada et du Nouveau-Brunswick, et elle a eu une lourde influence sur la politique et la culture de ce qui deviendra plus tard le Canada.(Ce texte est l’article complet sur les loyalistes au Canada. Si vous souhaitez en lire unrésumé en termes simples, veuillez consulter : Loyalistes au Canada (résumé en langage simple).)

    "https://d3d0lqu00lnqvz.cloudfront.net/media/media/151acf74-3492-4e2d-891d-6a2bada0080c.jpg" // resources/views/front/categories/view.blade.php
    
    https://d3d0lqu00lnqvz.cloudfront.net/media/media/151acf74-3492-4e2d-891d-6a2bada0080c.jpg Loyalistes au Canada
  • Article

    Stoughton, Arthur Alexander

    Arthur Alexander Stoughton, architecte (Mount Vernon, N.Y., 2 avril 1867 -- Mount Vernon, N.Y., 14 janv. 1955). Fondateur de la faculté d'architecture de l'U. du Manitoba, faculté qu'il dirige jusqu'à sa retraite en 1930.

    "https://d3d0lqu00lnqvz.cloudfront.net/media/Categories_Placeholders/Dreamstime/dreamstimeextralarge_1014801023.jpg" // resources/views/front/categories/view.blade.php
    
    https://d3d0lqu00lnqvz.cloudfront.net/media/Categories_Placeholders/Dreamstime/dreamstimeextralarge_1014801023.jpg Stoughton, Arthur Alexander

Aider L'Encyclopédie canadienne

L'Encyclopédie canadienne est un projet de Historica Canada, un organisme de bienfaisance non partisane, qui se consacre à mieux faire connaître aux Canadiens leur pays. Nous produisons également les Minutes du patrimoine et d'autres programmes. Si vous croyez que tous les Canadiens devraient avoir accès à de l'information exacte, impartiale et des mises à jour régulières sur l'histoire et la culture du Canada dans les deux langues officielles, veuillez envisager de faire un don dès aujourd'hui. Tous les dons de plus de 3 $ recevront un reçu d’impôt.

A propos