Camerata | l'Encyclopédie Canadienne

article

Camerata

Camerata (connu sous le nom de Camerata Canada en tournée).

Camerata

Camerata (connu sous le nom de Camerata Canada en tournée). Ensemble de chambre formé à Toronto en 1972 par les pianistes Elyakim Taussig et Kathryn Root, la flûtiste Suzanne Shulman, le clarinettiste James Campbell, le violoncelliste Coenraad Bloemendal, la violoniste Adele Armin et l'altiste Paul Armin. Parmi ses autres membres ou artistes invités réguliers, mentionnons l'altiste Mark Childs, la soprano Mary Lou Fallis, la harpiste Erica Goodman, les violonistes Moshe Hammer et Fujiko Imajishi et les pianistes Valerie Tryon et John York. Maureen Forrester, le quatuor de jazz de Moe Koffman, Victor Martin, Benita Valente, le Toronto Dance Theatre et Narcisso Yepes se produisirent également avec Camerata de temps à autre. Le groupe joua fréquemment au Saint Lawrence Centre et présenta de 1978 à 1982 une série de concerts au Casa Loma de Toronto. Ensemble résident du Festival Shaw de 1974 à 1976, il donna aussi des concerts au Festival de Stratford, au Festival du printemps de Guelph et au Festival d'automne d'Algoma, aux festivals d'été d'Orford et de la SRC, à Festival Ottawa et dans la série des concerts d'été de Stratford. Camerata conçut des présentations inusitées de « concert-théâtre » : Soirée musicale (évocation d'un concert de salon au XIXe siècle) et, pour les enfants, des versions du conte d'Oscar Wilde The Canterville Ghost (sur une musique commandée à Norman Symonds) et de Pierre et le loup de Prokofiev, en plus d'une sélection d'oeuvres de Saint-Saëns, Rimsky-Korsakov et Prokofiev au cours de laquelle un participant costumé en gorille exécutait un numéro intitulé Camerata Zoo. Ces spectacles furent présentés au Festival Shaw, à l'Art Gallery de l'Ontario, à la PDA (durant les Jeux olympiques de 1976) et au CNA. Camerata créa des oeuvres commandées à Art Charpentier (Encore, 1972), Milton Barnes (Concerto grosso, 1973), Doug Riley (Jeu en blanc et noir/ Under Hand and Above Board, 1975), Jean Coulthard (Four Prophetic Songs, 1975), Harry Freedman (Alice in Wonderland 1976) et Srul Irving Glick (Suite hébraïque no 5, 1980). L'ensemble se spécialisa également dans les ateliers de musique de chambre. Des classes pour jeunes musiciens furent souvent coordonnées avec ses engagements réguliers, particulièrement durant ses « résidences » aux festivals Shaw, d'Algoma et d'Orford, et lors de ses visites à des collèges et universités canadiennes. Camerata effectua une tournée à Cuba, au Mexique et au Venezuela en 1976, et fit une tournée européenne en 1977, se produisant en Angleterre au festival de Harrogate, Yorkshire, et au Three Choirs Festival à Gloucester ainsi qu'à Londres. En Europe, il donna des concerts en Roumanie et en France (Paris), se faisant entendre par la même occasion aux radios hollandaise, française et britannique. Le groupe effectua des tournées partout au Canada, jouant en Colombie-Britannique en 1977 et 1979, à Terre-Neuve en 1978 et 1980, de même qu'au Yukon, en Alberta, en Saskatchewan et au Manitoba en 1979. Il joua également aux États-Unis (1976 et 1983) et donna son dernier concert le 18 juin 1986 à Pittsburgh.

Des membres de l'ensemble participèrent avec Glenn Gould à son émission de télévision « Music for Our Time » à la SRC. L'enregistrement pour la SRC d'oeuvres de Schoenberg, J. Strauss et Berg valut à Camerata un prix du Conseil canadien de la musique en 1976.

Aider L'Encyclopédie canadienne

L'Encyclopédie canadienne est un projet de Historica Canada, un organisme de bienfaisance non partisane, qui se consacre à mieux faire connaître aux Canadiens leur pays. Nous produisons également les Minutes du patrimoine et d'autres programmes. Si vous croyez que tous les Canadiens devraient avoir accès à de l'information exacte, impartiale et des mises à jour régulières sur l'histoire et la culture du Canada dans les deux langues officielles, veuillez envisager de faire un don dès aujourd'hui. Tous les dons de plus de 3 $ recevront un reçu d’impôt.

A propos