Canadian Music Sales Corporation | l'Encyclopédie Canadienne

article

Canadian Music Sales Corporation

Canadian Music Sales Corporation (Boddington Music Publishing Ltd. à partir de juin 1977). Maison d'édition et de distribution fondée à Toronto à la fin des années 1920, comme filiale canadienne de Warner Brothers' Music Sales Corp. (É.-U.

Canadian Music Sales Corporation

Canadian Music Sales Corporation (Boddington Music Publishing Ltd. à partir de juin 1977). Maison d'édition et de distribution fondée à Toronto à la fin des années 1920, comme filiale canadienne de Warner Brothers' Music Sales Corp. (É.-U.) qui détenait le contrôle de la musique des films sonores nouvellement sortis. Cette musique était distribuée au Canada par des chaînes de magasins, tels que Kresge et Metropolitan. La crise financière de 1929 contraignit Warner Brothers à abandonner ce contrôle et au bout de quelques mois, CMS déclara faillite. Un comptable agréé de Toronto, William Saint Clair Low, reprit l'entreprise en main à titre de fiduciaire employé par Warner Brothers. Après avoir liquidé toutes les dettes en 1934, Saint Clair Low prit le contrôle de la compagnie qu'il géra jusqu'en 1947. Il fut remplacé par son frère, T. (Thomas) Saint Clair Low, qui s'était joint à la CMS en 1933. Ce dernier se retira en 1971, après avoir vendu l'entreprise à Terry Regan qui la dirigea jusqu'en 1977, CMS devenant alors la propriété d'un consortium.

Au début des années 1940, CMS fit l'acquisition du catalogue d'Anglo-Canadian Music Co., qui comportait beaucoup de musique religieuse, et augmenta ce catalogue par la suite. Le répertoire choral de CMS comprenait des adaptations de folklore par Leslie Bell et Howard Cable ainsi que de la musique religieuse. CMS a publié plusieurs arrangements pour harmonie de Maurice DeCelles. Dans le domaine de la musique country, CMS a publié des oeuvres de Hal « Lone Pine » Breau, Stu Davis, Earl Heywood, Don Messer et du jeune Hank Snow. CMS a distribué les publications de sociétés amér. comme Warner Brothers (Hollywood), Alfred Music (Port Washington, N.Y.), Rubank (Miami) et des sociétés new-yorkaises Beacon Music, Columbia Pictures Music, Harms Inc., Pietro Deiro Publications, Shapiro, Bernstein & Co. et M. Whitmark and Sons. CMS a pénétré le marché du disque au cours des années 1930 comme distributeur canadien de la Columbia Records. En 1950, elle se dotait de sa propre étiquette, Dominion, sur laquelle elle a enregistré des chanteurs de folk ou de country dont Isidore Soucy, Stompin' Tom Connors et Earl Heywood. CMS fut le distributeur canadien de la collection pédagogique Music Minus One, de la bibliothèque d'effets sonores Dewolfe, et des disques de folk, jazz et blues Arhoolie et Yazoo.

Aider L'Encyclopédie canadienne

L'Encyclopédie canadienne est un projet de Historica Canada, un organisme de bienfaisance non partisane, qui se consacre à mieux faire connaître aux Canadiens leur pays. Nous produisons également les Minutes du patrimoine et d'autres programmes. Si vous croyez que tous les Canadiens devraient avoir accès à de l'information exacte, impartiale et des mises à jour régulières sur l'histoire et la culture du Canada dans les deux langues officielles, veuillez envisager de faire un don dès aujourd'hui. Tous les dons de plus de 3 $ recevront un reçu d’impôt.

A propos