St. Lawrence Centre for the Arts | l'Encyclopédie Canadienne

article

St. Lawrence Centre for the Arts

St. Lawrence Centre for the Arts. Complexe théâtral de Toronto situé à l'est de l'O'Keefe Centre, sur la rue Front, et érigé à l'occasion du Centenaire. Il fut conçu par Gordon S. Adamson and Associates et inauguré le 2 février 1970 après huit ans de planification et de construction.

St. Lawrence Centre for the Arts

St. Lawrence Centre for the Arts. Complexe théâtral de Toronto situé à l'est de l'O'Keefe Centre, sur la rue Front, et érigé à l'occasion du Centenaire. Il fut conçu par Gordon S. Adamson and Associates et inauguré le 2 février 1970 après huit ans de planification et de construction. L'édifice comprenait le Town Hall, de 483 sièges, et le Theatre, de 863 places. La salle est utilisée principalement pour des récitals, concerts de musique de chambre et débats publics, ainsi que pour la présentation de films et autres événements sur scène. On l'a rebaptisé le Jane Mallett Theatre en novembre 1984, à la mémoire d'une célèbre actrice canadienne. Le Theatre, dont l'espace scénique est adaptable à divers usages - scènes à éperon ou à l'italienne et théâtre en rond - a été utilisé pour des spectacles dramatiques jusqu'en 1982. On l'a alors complètement reconstruit pour lui donner une forme plus traditionnelle. L'éperon a été retiré, une fosse d'orchestre escamotable a été ajoutée, de même qu'un balcon et des loges, ce qui a porté le nombre de sièges à 930. Le Theatre a réouvert le 19 mars 1983, sous le nom de Bluma Appel Theatre, en l'honneur d'un important donateur. Le complexe appartient à la ville et l'administration en est confiée à la Centre Stage Company (appelée Toronto Arts Foundation de 1964 à 1973 puis Toronto Arts Productions de 1973 à 1983). Ses directeurs généraux ont été Mavor Moore (1966-70), Leon Major (1970-80), Victor C. Polley (1980-81) et Bruce Swerdfager (1981-85), à qui succéda Michael Noon. Louis Applebaum en fut conseiller musical (1968-71) et Franz Kraemer dir. mus. (1971-79). Une direction conjointe formée de Costa Pilavachi, administrateur, et Paul Robinson, dir. de la programmation, lui succéda. Robinson démissionna en 1980 et Pilavachi demeura seul responsable jusqu'à ce que Jane Forner le remplace en 1982.

Au nombre des manifestations musicales ont figuré chaque année plusieurs séries sous divers noms et certaines d'entre elles se sont poursuivies d'année en année. Elle ont inclus une vaste gamme de concerts de musique de chambre, en plus de quelques séries et événements spéciaux. Canadian Sound, un festival consacré aux compositeurs et interprètes canadiens, fut présenté en 1976. Le Quatuor à cordes Orford présenta une série Beethoven au cours de la saison 1982-83. En 1984-85, en plus de sa série habituelle de musique de chambre, CentreStage Music (la section de CentreStage responsable des concerts) a réparti sur diverses scènes de la ville la programmation variée de son festival Bach 300, d'une durée de 17 jours. Cette célébration originale du tricentenaire de la naissance de Bach comportait la création de 18 oeuvres inspirées par le compositeur et écrites par Norma Beecroft, Alan Belkin, John Burke, John Fodi, Alain Gagnon, Bengt Hambraeus, Christos Hatzis, Alan Heard, Henry Kucharzyk, Alexina Louie, John Mills-Cockell, James Montgomery, Oscar Peterson, Allan Rae, Doug Riley, Eric Robertson et Harry Somers. Parmi les autres organismes ayant utilisé le Centre, le Comus Music Theatre a présenté la première sur scène de The Shivaree de Beckwith au Town Hall en avril 1982 et l'Ensemble de la COC a monté Così fan tutte au Bluma Appel Theatre en 1985.

CentreStage Music a cessé d'exister le 1er juillet 1987 et le St. Lawrence Centre devint, pour les événement musicaux, une salle de location utilisée depuis, entre autres, par Opera in Concert, Nexus, les Chamber Players de Toronto, l'Esprit Orchestra, les JMC et Music Toronto. Ce dernier organisme, dont les directeurs artistiques ont été Jane Forner (1987-89), puis Chris Wilcox, s'est constitué à partir de CentreStage Music et a pris la relève comme présentateur de concerts indépendants.

Lecture supplémentaire

Aider L'Encyclopédie canadienne

L'Encyclopédie canadienne est un projet de Historica Canada, un organisme de bienfaisance non partisane, qui se consacre à mieux faire connaître aux Canadiens leur pays. Nous produisons également les Minutes du patrimoine et d'autres programmes. Si vous croyez que tous les Canadiens devraient avoir accès à de l'information exacte, impartiale et des mises à jour régulières sur l'histoire et la culture du Canada dans les deux langues officielles, veuillez envisager de faire un don dès aujourd'hui. Tous les dons de plus de 3 $ recevront un reçu d’impôt.

A propos