Naviguer "Syndicats et travailleurs"

Éditorial

La grève générale de Winnipeg: l'une des grèves les plus importantes de l'histoire canadienne

Un calme étrange envahit les rues de Winnipeg le 15 mai 1919. Tramways et voitures de livraison sont désoeuvrés. Quelque 50 000 ouvriers, travailleurs, employés municipaux et provinciaux ont quitté le travail, paralysant la ville. C’est la première « grève générale » en Amérique du Nord.

Article

Collectivisme

Alors que les maux sociaux découlant de l'industrialisation et de l'urbanisation se répandent à la fin du XIXe siècle, bon nombre de Canadiens voient la source du problème dans un excès d'individualisme.

Article

Syndicats de métier

Les syndicats de métier sont des organisations ouvrières mises sur pied pour promouvoir et défendre les intérêts des ouvriers spécialisés (appelés aussi artisans, mécaniciens et ouvriers de métier).

Article

Fermiers unis de l'Alberta

En 1915, les FUA organisent les United Farm Women of Alberta, qui mènent une campagne énergique en faveur du DROIT DE VOTE DE LA FEMME (obtenu en 1916 en Alberta) et luttent pour l'amélioration de l'éducation et des services de santé en milieu rural.

Article

Fermiers unis de l'Ontario

Les FUO, qui comptent plus de 50 000 membres en 1919, se lancent en politique et remportent le plus grand nombre de sièges aux élections provinciales. E.C. DRURY, agriculteur de Barrie et chef de file du mouvement rural depuis longtemps, est nommé premier ministre.

Article

Grèves des postes (SPC)

Depuis 1965, le Syndicat des postiers du Canada (SPC) - anciennement l'Association des employés des postes du Canada - a connu quelque 19 conflits de travail importants axés sur des enjeux complexes.

Article

Grèves et lock-out

La grève est un refus par les travailleurs d’une entreprise de fournir leur travail, dans le but de forcer l’employeur à leur accorder de meilleurs salaires ou à améliorer leurs conditions de travail. Un lock-out (ou lockout) représente la situation inverse : c’est l’employeur qui refuse l’accès de son entreprise à ses salariés, pour les contraindre à accepter certaines conditions de travail auxquelles il tient.