Walter Boudreau | l'Encyclopédie Canadienne

article

Walter Boudreau

Walter Boudreau, compositeur, saxophoniste, chef d’orchestre (né le 15 octobre 1947 à Montréal, au Québec). Il a étudié le piano plusieurs années à Sorel, puis le saxophone avec Doug Michaud à Montréal. Initialement, il était un compositeur autodidacte. À 15 ans, il est devenu membre d’un groupe de jazz dirigé par Arthur Romano.


Formation et début de carrière

Walter Boudreau étudie le piano plusieurs années à Sorel, puis le saxophone avec Doug Michaud à Montréal. Initialement, il est un compositeur autodidacte. À 15 ans, il devient membre d’un groupe de jazz dirigé par Arthur Romano. Établi à Montréal en 1966, il y dirige alors son propre groupe de jazz. Il en dirige aussi plusieurs autres au Pavillon de la Jeunesse d’Expo 67, où il rencontre Raoul Duguay. Avec celui-ci, le Quatuor de jazz libre du Québec et d’autres musiciens, il cofonde Infonie en 1968. Infonie est un ensemble multimédia dont le répertoire est un mélange de musique classique, populaire, contemporaine et d’avant-garde. Le groupe, qui compte jusqu’à 22 musiciens, joue aux quatre coins du Québec. Il offre également des performances à l’Université de Toronto et au Centre national des arts. Par ailleurs, Walter Boudreau fait partie de la distribution des films La Nuit de la poésie (1970) et L’Infonie inachevée (1972), en plus de publier Le Manifeste de l’Infonie : le ToutArtBel (Montréal, 1970), édité par Raoul Duguay. Des parties du manifeste ont inspiré à Walter Boudreau son Ysengouronnie.

Tout en faisant partie d’Infonie, Walter Boudreau étudie l’analyse de 1968 à 1970 avec Bruce Mather à l’Université McGill. Par la suite, de 1969 à 1973, il étudie l’analyse et la composition auprès de Gilles Tremblay au Conservatoire de musique du Québec et de Serge Garant à l’Université de Montréal. Il reçoit plusieurs subventions du Conseil des arts du Canada, ce qui lui permet de suivre des cours d’été donnés par Pierre Boulez à Cleveland en 1971 et par Mauricio Kagel, György Ligeti, Karlheinz Stockhausen et Iannis Xenakis à Darmstadt en 1972.

La même année, Infonie devient un octuor. Après avoir étudié en France auprès de Iannis Xenakis en 1973 et 1974, Walter Boudreau transforme le groupe pour former le Quatuor de saxophones de l’Infonie. En 1982, celui-ci devient le Quatuor de saxophones de Montréal. Il comprend alors Simon Stone (soprano), René Masino (alto), David Clark (ténor) et Walter Boudreau (baryton). L’ensemble joue un répertoire varié, mais principalement composé de musique contemporaine. En 1977 et 1978, le quatuor est en tournée dans les Maritimes, puis en Colombie-Britannique en 1981. Les Jeunesses musicales du Canada et la Festival Concert Society en sont alors les commanditaires. L’ensemble offre également des performances au World Saxophone Congress à Chicago (1979) ainsi qu’à Montréal, à Québec et à Toronto, en plus de jouer pour la radio et la télévision de Radio-Canada.

Entre 1973 et 1976, Walter Boudreau travaille avec l’équipe de recherche informatique-musique de l’Université de Montréal. Après avoir remporté le premier prix au Concours national de Radio-Canada pour les jeunes compositeurs en 1973 (voir ), la deuxième version de ses Variations I est diffusée par Radio-Canada en 1974. Une version finale d’une heure (du nom de Variations) est finalement présentée, avec Walter Boudreau comme chef d’orchestre, lors d’un concert de la Société de musique contemporaine du Québec (SMCQ) en 1976. Gilles Potvin du Devoir décrit l’œuvre comme un « labyrinthe sonore rempli de fantaisies ». Il met l’accent sur l’« imagination sans limites » du compositeur.

Œuvre musicale

La majorité des pièces composées par Walter Boudreau sont des commandes, notamment de l’Ensemble de percussions McGill (1977), de la Vancouver New Music Society (1978), de l’Ensemble d’ondes de Montréal (1980), de l’Ensemble de cuivres d’Aquitaine, France (1982), et d’I Musici de Montréal (1985).

En 1982, le Conseil canadien de la musique remet à Walter Boudreau le prix Jules-Léger pour la nouvelle musique de chambre pour L’Odyssée du soleil.

Il fait partie du Groupe des sisses aux côtés de Michel-Georges Brégent, Michel Gonneville, Denis Gougeon, Alain Lalonde et John Rea. De plus, il participe à la composition et à la création d’œuvres collaboratives dont La Folia (1984) et Musique des jardins sans complexe (1987). Cette dernière pièce est utilisée pour la trame sonore du court-métrage Fanfares (Rhombus Media, 1988).

En 1991, Golgot(h)a, composé par Walter Boudreau, remporte le Grand prix Paul- de la Communauté des radios publiques de langue française. La pièce recourt notamment à un texte écrit par Raoul Duguay.

En 2012, Walter Boudreau écrit son Concerto de l’asile. La pièce sera jouée par le pianiste Alain Lefèvre et l’Orchestre symphonique de Montréal en 2013.

Chef d’orchestre et directeur artistique

En tant que chef d’orchestre, Walter Boudreau a dirigé l’Orchestre du Centre national des arts, l’Orchestre métropolitain, l’Ensemble de la SMCQ et l’ensemble des Événements du neuf. Il est également chef d’orchestre pour des enregistrements destinés à la radio de Radio-Canada. En septembre 1990, il débute un mandat de deux ans en tant que compositeur en résidence de l’Orchestre symphonique de Toronto.

En 1988, Walter Boudreau devient le directeur artistique de la SMCQ. Il y demeurera jusqu’à sa retraite, en 2021, à l’âge de 73 ans. En tant que directeur, il est le fer de lance de plusieurs initiatives importantes. Son projet de plus grande envergure, la Symphonie du Millénaire (2000), attire 40 000 spectateurs. Il aura coûté 1,3 million de dollars. Par ailleurs, Walter Boudreau contribue à la mise sur pied du festival Montréal/Nouvelles Musiques, qui se tient depuis 2003. Enfin, la SMCQ, sous la direction de Walter Boudreau, commence à tenir en 2007 la , qui fait la promotion des compositeurs du Québec.

Walter Boudreau est compositeur agréé du Centre de musique canadienne. En 2009, le centre le nomme ambassadeur afin de reconnaître sa contribution à la nouvelle musique canadienne.

Pour sa remarquable carrière, Walter Boudreau est fait chevalier de l’Ordre national du Québec en 2013. En 2014, il devient membre de l’ Ordre du Canada.

Lecture supplémentaire

Aider L'Encyclopédie canadienne

L'Encyclopédie canadienne est un projet de Historica Canada, un organisme de bienfaisance non partisane, qui se consacre à mieux faire connaître aux Canadiens leur pays. Nous produisons également les Minutes du patrimoine et d'autres programmes. Si vous croyez que tous les Canadiens devraient avoir accès à de l'information exacte, impartiale et des mises à jour régulières sur l'histoire et la culture du Canada dans les deux langues officielles, veuillez envisager de faire un don dès aujourd'hui. Tous les dons de plus de 3 $ recevront un reçu d’impôt.

A propos