Naviguer "Histoire"

Afficher 21-40 de 756 résultats
Article

Anson Northup

L'Anson Northup est le premier des nombreux bateaux à vapeur à naviguer sur la rivière Rouge, du Minnesota jusqu'à la colonie de la rivière Rouge. Peu après son arrivée à Fort Garry, en juin 1859, l'Anson Northup est acheté par la Compagnie de la baie d'Hudson (CBH) et par l'entrepreneur J.C.

Article

Argenterie

Comme très peu d'objets en argent fabriqués dans la colonie sont parvenus jusqu'à nous, il est difficile d'estimer combien il s'en est produit. L'argent, obtenu en faisant fondre des pièces de monnaie ou d'autres objets en argent, est toujours rare.

Article

Articles de troc avec les Autochtones

Pendant le commerce des fourrures au Canada, des articles de fabrication européenne (historiquement appelés « marchandises indiennes » dans la littérature) étaient échangés avec les peuples autochtones contre des fourrures. Ces articles comprenaient, par exemple, des objets en métal, des armes et des perles de verre. Cependant, les échanges culturels se faisaient dans les deux sens, de diverses manières. Certains Européens, notamment les voyageurs, ont adopté diverses technologies et vêtements autochtones dans le cadre de leurs activités de commerce des fourrures, notamment les mocassins, pantalons et chapeaux en peau de daim et les raquettes.

Article

Baleine, chasse à la

La pêche à la baleine commence dans la région arctique du DÉTROIT DE DAVIS au XVIIe siècle. Les baleiniers hollandais, allemands, anglais et écossais concentrent la pêche sur la côte Est (Groenland) jusqu'à ce que des expéditions menées par John Ross (1818) et W.

Article

Barge de York

La barge de York, qui tire son nom de York Factory, un poste de la Compagnie de la Baie d’Hudson, est l’un des trois types de bateaux utilisés par la CBH, sur les eaux intérieures, pour la traite des fourrures, les autres étant les chalands et les sturgeons‑heads, «têtes d’esturgeons». Bien qu’elle puisse également servir sur les rivières, il s’agit de l’embarcation la plus adaptée dont dispose la Compagnie pour naviguer sur les lacs. Pendant environ un siècle, à compter du début des années1820, la barge de York constitue le principal mode de transport de marchandises entre York Factory, sur la baie d’Hudson, et les postes de traite de l’intérieur des terres.

Article

Bas-Canada

Le Bas-Canada a été une colonie britannique de 1791 à 1840, formée de la partie méridionale de l’actuelle province de Québec. En 1791, la Grande-Bretagne divise la Province de Québec en deux parties : le Haut-Canada et le Bas-Canada (voir Acte constitutionnel de 1791). L’Angleterre a adopté cette même politique de division territoriale deux fois auparavant, lors de la séparation de l’Île-du-Prince-Édouard de la Nouvelle-Écosse en 1769 ; et en 1784, après une vague d’immigration loyaliste (ayant aussi touché le Québec), lors de la création des provinces du Cap-Breton et du Nouveau-Brunswick. Le Haut-Canada et le Bas-Canada sont renommés Canada-Ouest et Canada-Est respectivement, avant d’être réunis en 1841 en une seule colonie, la Province du Canada.

Article

Bataille de Ridgeway

La bataille de Ridgeway (aussi connue sous le nom de bataille de Lime Ridge ou bataille de Limestone Ridge) a lieu le matin du 2 juin 1866, près du village de Ridgeway et de la commune de Fort Erie, au Canada-Ouest (l’actuel Ontario). Environ 850 soldats canadiens ont fait face à 750 à 800 fenians, des insurgés irlando-américains ayant franchi la rivière Niagara depuis Buffalo, dans l’État de New York. Il s’agit de la première bataille de l’ère industrielle ayant été menée exclusivement par des troupes canadiennes sous le commandement d’officiers canadiens. La bataille de Ridgeway est la dernière bataille ayant été menée sur le territoire de l’Ontario contre une force d’invasion étrangère. Son champ de bataille a été désigné site historique national en 1921.

Article

Beaver

De 1862 à 1874, le Beaver de la CBH devient le navire hydrographique de Sa Majesté. La Compagnie le vend en 1874, et il sert ensuite comme bâtiment utilitaire et comme remorqueur jusqu'en 1888, année où il est démoli dans la première passe du port de Vancouver. Il n'en reste que quelques reliques.

Article

Béringie

La Béringie revêt une double importance : elle ouvre la voie aux échanges intercontinentaux de plantes et d'animaux pendant les périodes glaciaires et aux échanges interocéaniques pendant les périodes interglaciaires.

Article

Biculturalisme

Ce néologisme entre dans la conscience du public canadien avec la création de la Commission royale d'enquête sur le bilinguisme et le biculturalisme en 1963. En examinant les termes de références, les membres de la Commission ne trouvent ce terme dans aucun dictionnaire.

Article

Bluenose

Le navire le plus célèbre de l’histoire canadienne, le Bluenose était à la fois un navire de pêche et un bâtiment de course pendant les années 1920 et 1930.

Article

Bourgeois

Selon un écrivain du XVIIIe siècle, les bourgeois ne sont ni des nobles, ni des prêtres, ni des magistrats, mais des citadins qui, « néanmoins, par leurs biens, leurs richesses, le prestige de leurs occupations et leur commerce, se situent au-dessus des artisans et de ce que l'on appelle le 'petit peuple' ».

Article

Breadalbane

Le Breadalbane est un bateau à trois mâts qui gît sous les glaces du passage du Nord-Ouest depuis son naufrage en 1853. C'est l'épave en bois sous-marine la mieux conservée et la plus septentrionale au monde.