Naviguer "Peuples autochtones"

Afficher 1-20 de 203 résultats
Liste

30 leaders autochtones

Afin de célébrer son 30e anniversaire, l’Encyclopédie canadienne a créé 30 listes de 30 choses tels que des personnalités célèbres et des événements historiques, des plats emblématiques ou encore des artistes marquants.

Article

Abénakis

Les Abénakis (aussi appelés Wobanakis ou Wabanakis) tirent leur nom d’un mot de leur langue qui signifie « peuple de la terre de l’aurore » ou « peuple de l’Est ». Leurs terres traditionnelles incluaient des parties du sud-est du Québec, l’ouest de l’État du Maine et le nord de la Nouvelle-Angleterre. En 2017, la population inscrite des peuples abénakis des réserves de Wôlinak et d’Odanak au Québec totalise 469 et 2 537 individus, respectivement.

Article

Willie Adams

Willie Adams, sénateur libéral, homme d’affaires et électricien inuit (né le 22 juin 1934 à Kuujjuaq [anciennement Fort Chimo], au Nunavik, dans la province du Québec). À titre de premier sénateur inuit au Canada, Willie Adams a sollicité le soutien du gouvernement fédéral pour répondre aux besoins de son peuple en matière de soins de santé, d’éducation, d’infrastructures, de revendications territoriales, d’allocations de pêche et d’accès abordable à la nourriture, au logement et à l’essence. Il s’est activement impliqué dans la création du Nunavut et a soutenu les droits langagiers, l’art et la culture et les méthodes de chasses traditionnelles des Inuit, notamment la chasse au phoque.

Article

Affaire Daniels

Le 14 avril 2016, la Cour suprême du Canada conclut dans l’affaire Daniels c. Canada que le gouvernement fédéral, et non les gouvernements provinciaux, détient la responsabilité de légiférer sur les questions relatives aux Métis et aux Indiens non inscrits. Dans un jugement unanime, la Cour confirme que les Métis et les Indiens non inscrits sont considérés comme des Indiens visés par l’article 91(24) de la Loi constitutionnelle de 1867, un article qui régit les pouvoirs législatifs exclusifs du gouvernement fédéral. La reconnaissance comme Indiens en vertu de cet article de la Constitution n’équivaut pas au statut d’Indien, qui est régi par la Loi sur les Indiens. Ainsi, le jugement n’octroie pas le statut d’Indien aux Métis et aux Indiens non inscrits. Cependant, cette décision pourrait susciter de nouveaux débats, de nouvelles négociations ou de possibles litiges avec le gouvernement fédéral relativement aux revendications territoriales et à l’accès à l’éducation, aux soins de santé et à d’autres services gouvernementaux.

Article

Ahousaht

Ahousaht (Ahousat) est une Première Nation des Nuu-chah-nulth résidant sur la côte ouest de l’île de Vancouver, en Colombie-Britannique. Le terme Ahousaht signifie « situé à l’opposé de l’océan » ou « peuple ayant le dos aux terres et aux montagnes » en nuu-chah-nulth. Il s’agit de la plus importante nation des Nuu-chah-nulth, avec une population de 2 191 habitants en 2018.

Article

Tla-o-qui-aht (Clayoquot)

La Première Nation Tla-o-qui-aht (« peuple de Clayoqua » ou « peuple de Tla-o-qui ») est membre du conseil tribal Nuu-chah-nulth. Le territoire des Tla-o-qui-aht est situé sur la côte ouest de l’île de Vancouver, en Colombie-Britannique. En septembre 2018, cette Nation comptait 1 147 membres enregistrés.

Article

Huu-ay-aht

La Première Nation des Huu-ay-aht, située sur la côte ouest de l’île de Vancouver, en Colombie-Britannique, comptait 730 membres enregistrés en septembre 2018. Les Huu-ay-aht sont des Nuu-chah-nulth et bénéficient de l’autonomie gouvernementale aux termes du traité Maa-nulth.

Article

Algonquins

Les Algonquins sont un peuple autochtone ayant historiquement occupé certaines parties de l’ouest du Québec et de l’Ontario, avec pour centre la rivière des Outaouais et ses affluents. « Algonquin » ne devrait pas être confondu avec « Algonquien », qui désigne un groupe linguistique et culturel beaucoup plus grand comprenant des Premières nations telles que les Innus et les Cris. Le recensement de 2016 dénombre 40 880 personnes se disant d’ascendance algonquine.

Article

Excuses du gouvernement aux anciens élèves des pensionnats indiens

​Le 11 juin 2008, le premier ministre Stephen Harper a pris la parole dans la Chambre des communes pour offrir, au nom du gouvernement du Canada, des excuses aux peuples autochtones du Canada pour les abus, la souffrance et le déracinement culturel et générationnel qu’ont engendré les pensionnats, des institutions approuvées par le gouvernement et basées sur des politiques d’assimilation.

Article

Marie-Anne Lagemodière

Marie-Anne Lagimodière (née Gaboury), pionnière (née le 2 août 1780 à Maskinongé au Québec; décédée le 14 décembre 1875 à Saint-Boniface, au Manitoba). Marie-Anne a accompagné son mari Jean-Baptiste Lagimodière, commerçant de fourrures à la région que l’on connaît aujourd’hui comme l’Ouest canadien, où elle était l’une des premières femmes d’origine européenne. Ils sont devenus deux des premiers colons de la rivière Rouge. Marie-Anne Lagimodière était la grand-mère de Louis Riel, chef métis de la Rébellion de la rivière Rouge.

Article

Appropriation culturelle des peuples autochtones au Canada

L’appropriation culturelle consiste à utiliser les vêtements, la musique, la cuisine ou les savoirs traditionnels d’un peuple, ainsi que d’autres aspects de sa culture, sans son approbation. Pour les Peuples autochtones au Canada, l’appropriation culturelle s’enracine dans le colonialisme et l’oppression actuelle. Beaucoup de symboles et de motifs emblématiques de la culture des peuples autochtones ont été utilisés pour des produits manufacturés non autochtones, à des fins lucratives ou artistiques, et des images stéréotypées d’« Indiens » ont été utilisées dans des logos d’équipes sportives, ou pour vendre des produits.

Article

Art inuit

Pour bien comprendre l'histoire des cultures inuites et l'art des diverses régions et des diverses périodes, il nous faut écarter le mythe d'une civilisation inuite homogène. Bien qu'on n'ait pu déterminer l'origine unique ou multiple des Inuits et de leurs diverses civilisations, cinq cultures peuvent être distinguées dans la zone canadienne.

Article

Art autochtone contemporain

L'art autochtone contemporain naît vers 1945. Depuis, deux courants majeurs dominent la scène contemporaine au Canada : l'art autochtone de la côte Ouest et l'école des Woodlands regroupant des « peintres des légendes ».