Lieux historiques nationale | l'Encyclopédie Canadienne

Naviguer "Lieux historiques nationale"

Afficher 1-15 de 90 résultats
  • Article

    Ranch Bar U

    Le ranch Bar U, dont le nom officiel est la North West Cattle Company, est créé en 1882 dans les contreforts au sud des montagnes Rocheuses, dans un territoire qui deviendra par la suite la province de l’Alberta. Devant son surnom à la forme de sa marque de bétail, le « Bar U » figure parmi les ranchs les plus puissants qui dominent les Prairies à la fin du 19e siècle. Au début des années 1990, Parcs Canada acquiert le Bar U avec l’intention d’en faire un lieu public de commémoration de l’histoire de l’élevage du bétail au Canada. Le lieu historique national du Canada du Ranch-Bar U ouvre ses portes en juillet 1995.

    "https://d3d0lqu00lnqvz.cloudfront.net/media/media/c1768818-c5e1-42ce-94fe-95920c9b2d13.jpg" // resources/views/front/categories/view.blade.php
    
    https://d3d0lqu00lnqvz.cloudfront.net/media/media/c1768818-c5e1-42ce-94fe-95920c9b2d13.jpg Ranch Bar U
  • Article

    Basilique-cathédrale Notre-Dame de Québec

    L’église Notre-Dame de Québec est une basilique-cathédrale qui a le statut de primatiale (église mère d’un primat de l’Église catholique du Canada, en l’occurrence l’archevêque de Québec). Elle est aussi le siège de l’archidiocèse métropolitain de Québec.

    "https://d3d0lqu00lnqvz.cloudfront.net/media/media/6a73eb44-33c1-41c9-9e6f-4d4f853b2e7e.jpg" // resources/views/front/categories/view.blade.php
    
    https://d3d0lqu00lnqvz.cloudfront.net/media/media/6a73eb44-33c1-41c9-9e6f-4d4f853b2e7e.jpg Basilique-cathédrale Notre-Dame de Québec
  • Article

    Basilique Notre-Dame de Montréal

    La Basilique Notre-Dame de Montréal est située à l’intersection des rues Notre-Dame Ouest et Saint-Sulpice dans l’arrondissement de Ville-Marie. Ce joyau du patrimoine religieux québécois est érigé par les Sulpiciens afin de servir d’église paroissiale. Construite de 1824 à 1829, Notre-Dame de Montréal est un des plus anciens exemples d’architecture religieuse de style néo-gothique au Canada. Cette construction hardie et novatrice à l’échelle alors inégalée en Amérique du Nord est due à James O’Donnell, un architecte irlandais originaire de New York. Sa décoration intérieure réalisée sous la supervision de Victor Bourgeau, de même que la richesse de ses ornements, sont uniques et suscitent chez le visiteur un réel émerveillement. Elle est d’ailleurs l’un des attraits touristiques majeurs de la Ville de Montréal.

    "https://d3d0lqu00lnqvz.cloudfront.net/media/media/3f9db44a-f917-48c9-8458-e59d308093bf.jpg" // resources/views/front/categories/view.blade.php
    
    https://d3d0lqu00lnqvz.cloudfront.net/media/media/3f9db44a-f917-48c9-8458-e59d308093bf.jpg Basilique Notre-Dame de Montréal
  • Article

    Bataille des plaines d’Abraham

    La bataille des plaines d’Abraham (13 septembre 1759), aussi appelée bataille de Québec, a été un moment charnière de la guerre de Sept Ans et de l’histoire du Canada. Une force d’invasion britannique, menée par le général James Wolfe, a vaincu les troupes françaises dirigées par le marquis de Montcalm, ce qui a mené à la reddition de la ville de Québec aux Britanniques. Les deux commandants sont morts de blessures subies lors de la bataille. Les Français n’ont jamais repris la ville de Québec, et ils ont perdu le contrôle de la Nouvelle-France en 1760. À la fin de la guerre, en 1763, la France a cédé un bon nombre de ses possessions coloniales aux Anglais, incluant le Canada. (Ce texte est l’article complet sur la bataille des plaines d’Abraham. Si vous souhaitez en lire un résumé en termes simples, veuillez consulter : Bataille des plaines d’Abraham (résumé en langage simple).)

    "https://d3d0lqu00lnqvz.cloudfront.net/media/media/ea7e8555-9481-4ebb-9585-dc9a4abd22d8.jpg" // resources/views/front/categories/view.blade.php
    
    https://d3d0lqu00lnqvz.cloudfront.net/media/media/ea7e8555-9481-4ebb-9585-dc9a4abd22d8.jpg Bataille des plaines d’Abraham
  • Article

    Villa Bellevue

    De 1848 à 1849, Bellevue est louée à John A. MacDonald, alors député et receveur général de la Province du Canada. Elle est achetée par Parcs Canada en 1964 et est aujourd'hui gérée comme un parc historique national. Elle a été restaurée selon son style original de la fin des années 1840.

    "https://d3d0lqu00lnqvz.cloudfront.net/media/media/d1e095bc-9ecf-4b4d-88e6-2ee41a3c110f.jpg" // resources/views/front/categories/view.blade.php
    
    https://d3d0lqu00lnqvz.cloudfront.net/media/media/d1e095bc-9ecf-4b4d-88e6-2ee41a3c110f.jpg Villa Bellevue
  • Article

    Medicine wheel et campement de ronds de tipis de British Block

    Les medecine wheels sont une grande catégorie qui inclut différents types de structures de pierres. Le medecine wheel de British Block ne constitue qu'un exemple. Sa structure et sa taille semblent témoigner que des activités rituelles y ont été tenues par des groupes relativement nombreux.

    "https://d3d0lqu00lnqvz.cloudfront.net/media/media/fb3f18a1-9701-4838-bb63-a53b8d323911.jpg" // resources/views/front/categories/view.blade.php
    
    https://d3d0lqu00lnqvz.cloudfront.net/media/media/fb3f18a1-9701-4838-bb63-a53b8d323911.jpg Medicine wheel et campement de ronds de tipis de British Block
  • Article

    Camp X

    Le Camp X – dont le nom évoque dans l’imaginaire collectif le secret entourant ses activités – est un centre d’entraînement pour agents secrets ainsi qu’un centre de radiocommunications près de Whitby, en Ontario, au cours de la Deuxième Guerre mondiale. Il est le premier établissement construit à cet effet en Amérique du Nord. Officiellement dénommé École d’instruction spéciale numéro 103, le Camp X est l’un des nombreux centres situés partout dans le monde établis au service du Special Operations Executive (SOE), l’agence britannique créée en 1940 afin de coordonner les opérations de sabotage et de subversion derrière les lignes ennemies. Le centre de radiocommunications, doté d’un émetteur à haute vitesse Hydra, est étroitement lié au British Security Co‑Ordination (BSC), l’agence basée à New York et dirigée par l’homme d’affaires William Stephenson, natif de Winnipeg. Le centre sert par ailleurs de refuge au Soviétique Igor Gouzenko, qui fait défection en septembre 1945.

    "https://d3d0lqu00lnqvz.cloudfront.net/media/media/29e7f4d4-b408-4532-8c5f-c3aa1874cc0c.jpg" // resources/views/front/categories/view.blade.php
    
    https://d3d0lqu00lnqvz.cloudfront.net/media/media/29e7f4d4-b408-4532-8c5f-c3aa1874cc0c.jpg Camp X
  • Article

    Churchill, fort

    Churchill, fort, voir PRINCE DE GALLES, FORT; CHURCHILL.

    "https://d3d0lqu00lnqvz.cloudfront.net/media/Categories_Placeholders/Dreamstime/dreamstimeextralarge_763481136.jpg" // resources/views/front/categories/view.blade.php
    
    https://d3d0lqu00lnqvz.cloudfront.net/media/Categories_Placeholders/Dreamstime/dreamstimeextralarge_763481136.jpg Churchill, fort
  • Article

    Citadelle d'Halifax

    Peu après l'achèvement de la citadelle, l'emploi généralisé de canons rayés dont la portée et la précision sont très supérieures à celles des anciens canons a rendu désuète la coûteuse installation.

    "https://d3d0lqu00lnqvz.cloudfront.net/media/media/2a4ab68a-776a-430a-9155-c6d6ae17697b.jpg" // resources/views/front/categories/view.blade.php
    
    https://d3d0lqu00lnqvz.cloudfront.net/media/media/2a4ab68a-776a-430a-9155-c6d6ae17697b.jpg Citadelle d'Halifax
  • Article

    Craigflower, manoir et école

    Le manoir (1856) et l'école (1855) Craigfloweront été construits par le Puget's Sound Agricultural Co., une filiale de la COMPAGNIE DE LA BAIE D'HUDSON.

    "https://d3d0lqu00lnqvz.cloudfront.net/media/Categories_Placeholders/Dreamstime/dreamstimeextralarge_763481136.jpg" // resources/views/front/categories/view.blade.php
    
    https://d3d0lqu00lnqvz.cloudfront.net/media/Categories_Placeholders/Dreamstime/dreamstimeextralarge_763481136.jpg Craigflower, manoir et école
  • Article

    D’autrefois à maintenant : en commémoration de Lundy’s Lane

    Le 25 juillet 2014, le Canada célèbre le bicentenaire de la bataille de Lundy’s Lane, une des plus sanglantes batailles de la guerre de 1812. La première célébration marquante de cet événement remonte à 1914, quand, quelques jours à peine avant le début de la Première Guerre mondiale, une foule de gens se réunissent pour célébrer 100 années de paix.

    "https://d3d0lqu00lnqvz.cloudfront.net/media/media/297de7ae-f50e-4b6b-ab5b-103f73d1ebe1.jpg" // resources/views/front/categories/view.blade.php
    
    https://d3d0lqu00lnqvz.cloudfront.net/media/media/297de7ae-f50e-4b6b-ab5b-103f73d1ebe1.jpg D’autrefois à maintenant : en commémoration de Lundy’s Lane
  • Article

    District de la Distillerie/ Lieu historique national Gooderham & Worts

    En 1832, les immigrants anglais et beaux-frères James Worts et William Gooderham construisent un moulin à vent en brique de 70 pieds en bordure de la baie de Toronto. Celui-ci devient vite un symbole de cette jeune ville.

    "https://d3d0lqu00lnqvz.cloudfront.net/media/media/30c24516-9c51-4a8a-9d32-3851f149973c.jpg" // resources/views/front/categories/view.blade.php
    
    https://d3d0lqu00lnqvz.cloudfront.net/media/media/30c24516-9c51-4a8a-9d32-3851f149973c.jpg District de la Distillerie/ Lieu historique national Gooderham & Worts
  • Article

    Ferme Motherwell

    La ferme Motherwell, près d'Abernethy, en Saskatchewan, est la résidence de William R. MOTHERWELL pendant plus d'une soixantaine d'années. En 1882, il acquiert cette ferme (voir PEUPLEMENT DES TERRES) dans ce qui est aujourd'hui la Saskatchewan.

    "https://d3d0lqu00lnqvz.cloudfront.net/media/Categories_Placeholders/Dreamstime/dreamstimeextralarge_763481136.jpg" // resources/views/front/categories/view.blade.php
    
    https://d3d0lqu00lnqvz.cloudfront.net/media/Categories_Placeholders/Dreamstime/dreamstimeextralarge_763481136.jpg Ferme Motherwell
  • Article

    Fort Amherst

    Le Fort Amherst, situé du coté ouest du port de Charlottetown, à l'Île-du-Prince-Édouard, a été construit par les Anglais à la fin de 1758. L'établissement a d'abord été connu sous le nom de Port-la-Joye, fondé en 1720 à titre de capitale de la colonie française de l'Île Saint-Jean.

    "https://d3d0lqu00lnqvz.cloudfront.net/media/Categories_Placeholders/Dreamstime/dreamstimeextralarge_763481136.jpg" // resources/views/front/categories/view.blade.php
    
    https://d3d0lqu00lnqvz.cloudfront.net/media/Categories_Placeholders/Dreamstime/dreamstimeextralarge_763481136.jpg Fort Amherst
  • Article

    Fort Anne

    Pendant les 40 années qui suivent, les Anglais de fort Anne vivent une situation précaire dans une province en majorité acadienne, et se voient constamment menacés par les Français et les Amérindiens. Le statut du fort décline avec la fondation d'Halifax (1749) et la déportation des Acadiens (1755).

    "https://d3d0lqu00lnqvz.cloudfront.net/media/media/8cd2ef08-9dc5-4094-8da3-129abfe25600.jpg" // resources/views/front/categories/view.blade.php
    
    https://d3d0lqu00lnqvz.cloudfront.net/media/media/8cd2ef08-9dc5-4094-8da3-129abfe25600.jpg Fort Anne

Aider L'Encyclopédie canadienne

L'Encyclopédie canadienne est un projet de Historica Canada, un organisme de bienfaisance non partisane, qui se consacre à mieux faire connaître aux Canadiens leur pays. Nous produisons également les Minutes du patrimoine et d'autres programmes. Si vous croyez que tous les Canadiens devraient avoir accès à de l'information exacte, impartiale et des mises à jour régulières sur l'histoire et la culture du Canada dans les deux langues officielles, veuillez envisager de faire un don dès aujourd'hui. Tous les dons de plus de 3 $ recevront un reçu d’impôt.

A propos