Naviguer "Peuples autochtones"

Afficher 141-160 de 229 résultats
Article

Nicola-Similkameen

Les Nicola-Similkameen étaient une bande d'Athapascans vivant dans les vallées des rivières Nicola et Similkameen, dans le centre Sud de la Colombie-Britannique (et, marginalement, dans le centre Nord de l'État de Washington).

Article

Nisga’a

Les Nisga’a sont les premiers occupants de la vallée de la rivière Nass, dans le Nord-Ouest de la Colombie-Britannique. En 2011, 1 909 Nisga’a vivaient toujours sur les territoires autochtones de cette région. Ayant obtenu l’autonomie gouvernementale à l’issue d’une décision historique en 2000, le gouvernement Nisga’a Lisims gouverne aujourd’hui la nation nisga’a.

Article

Norris, Malcolm Frederick

Malcolm Frederick Norris, leader métis (né le 25 mai 1900 à St. Albert, aux Territoires du Nord-Ouest [aujourd’hui l’Alberta]; décédé le 5 décembre 1967 à Calgary, en Alberta). Activiste inépuisable, Malcolm Frederick Norris milite pour les peuples autochtones sur plusieurs fronts, allant des discussions avec le gouvernement fédéral à propos d’enjeux touchant les Autochtones à la recherche de solutions pour les problèmes touchant principalement les communautés métisses du Canada. Inscrit dans les mémoires comme un brillant orateur à la fois en anglais et en cri, il est un acteur important de l’Association des Métis d’Alberta et des Territoires du Nord-Ouest, de l’Indian Association of Alberta (Association des Indiens de l’Alberta) et de la Métis Association of Saskatchewan (Association des Métis de la Saskatchewan). Il est également reconnu comme étant l’un des plus importants et charismatiques leaders métis du 20e siècle.

Article

Nuchatlaht

Les Nuchatlaht (« peuple de la montagne ») sont une Première Nation nuu-chah-nulth de la côte ouest de l’île de Vancouver, en Colombie-Britannique. En semptembre 2018, le gouvernement fédéral compte 163 membres inscrits de la nation nuchatlaht.

Article

Nuu-chah-nulth (Nootkas)

Les Nuu-chah-nulth (ou Nootkas) sont un groupe de peuples autochtones apparentés habitant la côte nord-ouest du Pacifique canadien. En 1778, l’explorateur et capitaine James Cook fait halte à Yuquot, un village sur l’île de Nootka, à l’ouest de l’île de Vancouver. Ayant mal interprété la réponse à l’une de ses questions, l’explorateur comprend que le terme Nootka désigne la nation des villageois, et ce terme désignera les Nuu-chah-nulth jusqu’en 1978. Le bras de mer où a eu lieu cette première rencontre est maintenant appelé le détroit de Nootka. En 1978, les tribus de l’ouest de l’île de Vancouver adoptent le terme collectif Nuu-chah-nulth, de nuučaan̓uł, signifiant « tout au long des montagnes et de la mer ».

Article

Nuxalks (Bella Coolas)

Les Bella Coolas, ou Nuxalks, vivent dans un village de pêche isolé sur la côte centrale de la Colombie-Britannique. En 1996, la population inscrite de ce groupe autochtone s'établissait à 1185 personnes, dont 706 habitaient la réserve.

Article

Odawas

Les Odawas (ou Outaouais) sont un peuple de langue algonquienne (voir Langues autochtones au Canada) vivant au nord du territoire des Hurons-Wendats à l’époque de l’arrivée des Français dans la région en amont des Grands Lacs. Selon une tradition des Odawas, que partagent les Ojibwés et les Potawatomis, ces trois groupes formaient jadis un seul peuple. La division des Algonquiens de la région supérieure des Grands Lacs semble s’être faite à Michilimackinac, point de rencontre des lacs Huron et Michigan. Les Odawas, ou «les traiteurs», demeurent près de Michilimackinac, tandis que les Potawatomis, «ceux qui font ou entretiennent un feu», vont vers le sud en remontant le lac Michigan et que les Ojibwés, ou «rôti à en être plissé», vont vers Sault Ste. Marie, au nord-ouest.

Article

Ojibwés

Les Ojibwés (Ojibway, Chippewa) sont un peuple autochtone du Canada et des États-Unis appartenant au grand groupe culturel des Anishinaabes.

Article

Olive Dickason

Olive Patricia Dickason (née Williamson), C.M., journaliste, historienne, professeure d’université et auteure métisse (née le 6 mars 1920 à Winnipeg, au Manitoba; décédée le 12 mars 2011 à Ottawa, en Ontario). Olive Dickason a été la toute première personne au Canada à obtenir un doctorat en histoire autochtone. Ses recherches et ses ouvrages novateurs sur l’histoire et la culture des Autochtones et des Métis ont transformé la perception qu’ont les Canadiens de l’origine de leur pays et des peuples autochtones qui y habitent. Inspirant une nouvelle génération d’universitaires, les travaux d’Olive Dickason ont contribué à ériger les études autochtones au rang de discipline universitaire. En reconnaissance de ses réalisations, elle a été nommée membre de l’Ordre du Canada.

Article

Olivia Poole

Susan Olivia Davis Poole, inventrice (née le 18 avril 1889 à Devils Lake, dans le Dakota du Nord; décédée le 10 octobre 1975 à Ganges, en Colombie-Britannique). D’origine partiellement ojibwée, Olivia Poole a été élevée dans la réserve de White Earth au Minnesota. Là, elle s’est inspirée de la pratique traditionnelle qui consiste à utiliser une planche porte-bébé pour apaiser les bébés. En 1957, elle a breveté son invention, le sautoir pour bébés sous le nom de « Jolly Jumper ». Ce faisant, elle est devenue l’une des premières femmes autochtones au Canada à breveter une invention et à en tirer profit.

Article

Oneidas

Les Oneidas (Onyota’a:ka « Peuple de la pierre debout ») sont une nation autochtone du Canada. Les Oneidas sont une des cinq nations qui composaient originalement la Confédération Haudenosaunee. Ils occupaient autrefois un village près du lac Oneida dans l’État du NewYork. Ils vivent également dans un territoire dans le sud-ouest de l’Ontario. Des Oneidas vivent à l’intérieur et à l’extérieur des réserves. En 2020, le gouvernement du Canada a dénombré 8464 membres inscrits des communautés Oneida. (Voir aussi Premières Nations et Peuples autochtones au Canada.)

Article

Onondagas

Les Onondagas sont une nation autochtone du Canada. Ils représentent un sixième de la Confédération Haudenosaunee, les autres nations membres incluant les Mohawks, les Cayugas, les Sénécas, les Oneidas et les Tuscaroras. Le territoire traditionnel des Onondagas est situé près de Syracuse, dans l’État de NewYork. Ils sont aussi présents dans le territoire des Six Nations près de Brantford en Ontario. En 2020, le gouvernement du Canada dénombrait 671 membres inscrits de la Première Nation Onondaga Bearfoot et 849 membres inscrits de la Première Nation Onondaga Clear Sky. (Voir aussi Premières Nations.)

Article

Pacheenahts

Les Pacheenahts ou Pacheedahts (« gens de l'écume-de-mer-sur-les-roches ») tirent leur nom du lieu de l'ancien village « p'aachiida », au fond de la baie de Port San Juan, dans le Sud-Ouest de l'île de Vancouver.

Article

Paysage culturel autochtone

Le savoir traditionnel constitue la meilleure façon d'identifier les paysages culturels autochtones. Une tradition orale et des pratiques traditionnelles continues maintiennent l'interaction entre les gens et le territoire.

Article

Peter Bostonais Pangman

Peter (ou Pierre) Bostonais Pangman, chef métis, chasseur de bison (né le 20 octobre 1791 dans la région de la vallée de la rivière Saskatchewan Nord, aujourd’hui en Alberta; décédé le 4 mars 1850 à St. François Xavier, aujourd’hui au Manitoba). Peter Bostonais Pangman est un habile chasseur qui aide à approvisionner en viande de bison la colonie de la rivière Rouge. Il joue un rôle actif dans les guerres du pemmican et les événements entourant la bataille de la Grenouillère. Dans le cadre de la traite des fourrures à Pembina, Peter Bostonais Pangman est un personnage central qui rallie et inspire les Métis de la vallée de la rivière Rouge à se percevoir et à s’exprimer avec une identité distincte des peuples autochtones voisins. Le nom Bostonais s’écrit aussi Bastonnais et Bostonnais.

Article

Pétuns

Les Pétuns (« tabac ») sont un peuple de langue iroquoienne très apparenté aux Hurons, vivant dans la région de Collingwood, en Ontario, dans la première moitié du XVIe siècle. Ce sont les Français qui leur donnent le nom de Pétuns, parce qu'ils se distinguent en tant que cultivateurs de tabac.

collection

Peuples autochtones

Les peuples autochtones sont les premiers habitants des terres qui forment aujourd’hui le Canada. L’histoire des Inuits et des Premières Nations remonte à bien avant l’arrivée des Européens au Canada, alors que la culture distincte des Métis naît des mariages entre les pionniers européens et les membres des Premières Nations.

Au début, les peuples autochtones ont été au cœur du développement du Canada. Toutefois, ils ont été victimes d’un déclin démographique majeur en raison de l’arrivée de maladies européennes. De plus, bien qu’ils aient souvent été des alliés militaires, ils ont été persécutés par les gouvernements coloniaux, qui, en plus de les déplacer et de les affamer, ont saisi leurs terres et commis un génocide culturel au moyen des pensionnats et de lois destructrices.

Les peuples autochtones vivent à travers le Canada, et s’efforcent de revigorer leur culture et leur mode de vie traditionnels.

Article

Peuples autochtones au Canada

Au Canada, le terme « peuples autochtones » désigne les Premières Nations, les Métis et les Inuits. Ce sont les habitants originaux du territoire qu’est aujourd’hui le Canada. Selon les données du recensement de 2016 par Statistique Canada, plus de 1,6 million de personnes se sont identifiées comme étant Autochtones, formant 4,9 % de la population nationale. Malgré beaucoup de menaces – et dans certains cas l’extinction – par les forces coloniales, la culture autochtone, la langue et le système social ont façonné le développement du Canada, et continuent à s’accroître et à prospérer malgré l’adversité.